Des groupes veulent encourager un Yom Yeroushalayim plus inclusif
Rechercher

Des groupes veulent encourager un Yom Yeroushalayim plus inclusif

L'organisation Tolérance à Jérusalem veut reconquérir cette célébration, majoritairement connue pour son défilé provocateur de droite, et en faire une fête de la diversité

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Des militants pour la paix participent à un défilé organisé par Tag Meir avec une distribution de fleurs aux commerçants arabes dans la Vieille ville de Jérusalem, en amont de la parade des drapeaux de la journée de Jérusalem, le 24 mai 2017 (Autorisation).
Des militants pour la paix participent à un défilé organisé par Tag Meir avec une distribution de fleurs aux commerçants arabes dans la Vieille ville de Jérusalem, en amont de la parade des drapeaux de la journée de Jérusalem, le 24 mai 2017 (Autorisation).

La journée de Jérusalem, qui tombe le dimanche 13 mai – et qui marque la réunification de la ville sous gouvernance israélienne – est devenue une fête épineuse pour de nombreux Israéliens.

Commémorant la date à laquelle Israël a pris le contrôle de la Vieille Ville des mains des Jordaniens suite à la guerre des Six jours, et notamment des lieux les plus saints de Jérusalem, elle marque également le début de la gouvernance militaire en Cisjordanie et le commencement d’une nouvelle étape dans le conflit israélo-palestinien. En résumé, une occasion qui n’est pas facile.

Pendant des années, cette journée a été ponctuée par une marche de droite à travers la municipalité. A cette occasion, ce sont des milliers de personnes qui défilent en arborant des drapeaux israéliens dans le centre-ville de Jérusalem et dans le quartier arabe de la Vieille Ville, certains participants raillant et insultant les résidents arabes, confinés chez eux pour se soustraire à la foule.

La journée supposée célébrer l’unification, le défilé et d’autres événements semblent plutôt mettre en exergue les divisions et de nombreux habitants de Jérusalem cherchent d’autres moyens – plus tolérants – de fêter cette date.

Le groupe Tolérance à Jérusalem a ainsi fait savoir que sa Journée de Jérusalem de la diversité, un événement de quarante-huit heures qui a commencé samedi, vise à reconquérir cette fête pour en faire une de la tolérance plutôt que des clivages.

Des conversations consacrées à la ville sainte se tiennent dans les salons, des visites de la municipalité ont été organisées ainsi qu’une célébration de l’Eurovision 2018 par des drag-queens.

Dimanche, il y aura plus de visites encore dans la Vieille Ville et sur le mont Sion, une activité de cartes postales à la Tour de David. Des événements sur le sujet de la tolérance sont par ailleurs organisés dans les stations de tramway du marché en plein air Mahane Yehuda, de la place Davidka et de la mairie.

Vous pourrez écouter un choeur de gospel 100 % féminin à la station Davidka entre 13 heures et 17 heures, profiter d’un dialogue sur le tramway et rejoindre la marche des fleurs bien connue organisée par l’association sur la tolérance Tag Meir, qui offrira des fleurs aux résidents et aux commerçants de la Vieille Ville.

חן עמרם מציגה: ירושלים בירת הסובלנות

על מה אתם חושבים כשאתם חושבים על ירושלים?חן עמרם Chen Amram, אחת מ #שגרירי_סובלנות של ירושלים, שואלת למה? ומזכירה לנו שירושלים היא #בירת_הסובלנות העולמית!"יום ירושלמי: יום האחר" כבר התחיל היום – נתראה מחר בשאר האירועים!

Posted by ‎القدس المتسامحة ירושלים סובלנית Jerusalem Tolerance‎ on Saturday, 12 May 2018

A 15h30, le parti Yerushalmim organisera son défilé alternatif annuel au parc Hamesila.

Les activités continueront dans la soirée, avec une étude sous forme de tour de table avec des étudiants rabbiniques de tous les courants à la Première station, de 17 heures à 19 heures ; une conférence sur la tolérance avec des responsables communautaires, des membres de la Knesset et des militants locaux à l’école Reut School et un événement de poésie au café Tmol Shilshom à 19 heures.

La Première station sera également l’hôte d’une soirée de prières multiconfessionnelles à 19 heures 30. A 20 heures, il y aura plusieurs conversations « de salon » dans lesquelles des personnalités ou des organisations accueilleront des intervenants d’autres conditions sociales pour qu’ils racontent leurs expériences dans la ville. Parmi ces derniers, il y aura Yeolish Krois, une personnalité majeure de la communauté ultra-orthodoxe d’Eda Haredit qui s’exprimera au domicile de la politicienne du Meretz Laura Wharton.

אופן מייק ב Abraham Hostel Jerusalem במסגרת אירועי יום ירושלמי: יום האחר // يوم مقدسي: يوم الآخر // 2018!Joining…

Posted by ‎القدس المتسامحة ירושלים סובלנית Jerusalem Tolerance‎ on Tuesday, 8 May 2018

Pour la liste totale des événements organisés, disponible en anglais, en arabe et en hébreu, rendez-vous sur le site de l’organisation Tolérance à Jérusalem.

Tous les événements ont été organisés en partenariat avec la Fondation de Jérusalem, l’UJA New York, la coalition de la Tolérance et C’est Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...