Rechercher

Des humoristes juifs s’expriment sur le sketch controversé de Dave Chappelle au SNL

Hannah Einbinder a estimé que le monologue était "truffé d'antisémitisme" ; Jon Stewart a défendu l’humoriste et a invité les gens à le considérer "du point de vue d'un Noir"

Dave Chappelle animant l'émission « Saturday Night Live », le 12 novembre 2022. (Crédit : NBC Universal via la JTA)
Dave Chappelle animant l'émission « Saturday Night Live », le 12 novembre 2022. (Crédit : NBC Universal via la JTA)

JTA – D’éminents humoristes juifs se sont exprimés sur le sketch de Dave Chappelle dans le « Saturday Night Live » (SNL), dans lequel il a plaisanté sur les Juifs qui contrôleraient Hollywood.

Le verdict de ses pairs a été mitigé après que Chappelle a livré un monologue de 15 minutes qui, selon le chef de l’Anti-Defamation League (ADL), semblait « normaliser » et « populariser » l’antisémitisme.

Hannah Einbinder, une comédienne juive et star de l’émission « Hacks » sur HBO, a déclaré mardi dans une story Instagram que le monologue de Chappelle était « truffé d’antisémitisme ».

« Les bigots placent souvent – de façon subtile – leur tartufferie sur un fond de vérité », a écrit Einbinder. « Ils vous diront deux grands faits avérés, puis ils glisseront un mensonge, ayant gagné votre confiance avec les deux affirmations qu’ils vous ont dites en amont ».

« Aucune personne, qui en a ri, n’admettra qu’il y a de l’antisémitisme dans ce sketch, car cet aveu le rendrait automatiquement complice », a-t-elle ajouté.

Dans son monologue, Chappelle – qui avait été largement critiqué pour ses mauvaises blagues sur les personnes transgenres dans ses dernières émissions spéciales – s’est moqué du rappeur Kanye West, qui avait déclaré  sur Twitter en octobre « la guerre aux Juifs » après une semaine au cours de laquelle il a relayé divers tropes antisémites sur l’argent et le pouvoir.

Hannah Einbinder lors de la 74e cérémonie des Primetime Emmy Awards, au Microsoft Theater, à Los Angeles, le 12 septembre 2022. (Crédit : Richard Shotwell/Invision/AP)

Mais Chappelle s’est également appuyé sur ces clichés dans son sketch, en disant que « cela n’avait rien d’insensé de penser » que les Juifs contrôlaient Hollywood et le discours médiatique.

Chappelle a également suggéré que Kanye avait enfreint les « règles de perception » d’Hollywood.

« Vous savez, les règles de perception. Si ce sont des Noirs, c’est un gang. Si ce sont des Italiens, c’est une foule. Si ce sont des Juifs, c’est une coïncidence et mieux vaut ne pas en parler. »

Jon Stewart, ancien animateur du « Daily Show » et ami de Chappelle, a défendu l’humoriste lors d’une interview mardi dans le talk-show de fin de soirée de Stephen Colbert. Selon Stewart, Chappelle essayait d’expliquer pourquoi un artiste noir comme Kanye West est sensible aux théories du complot sur les Juifs.

« Regardez cela du point de vue d’un Noir. C’est une communauté qui a le sentiment que ses richesses ont été spoliées par différents groupes », a déclaré Stewart. « C’est bien le sentiment de cette communauté, et si vous n’en comprenez l’origine, vous ne pouvez pas comprendre Chappelle. »

Il a également fait l’éloge de Chappelle pour avoir dit que « ça ne devrait pas être si difficile de parler de ces choses-là ».

« J’ai peur que l’idée, dans ce pays, soit de recouvrir le problème, de l’enterrer, de le jeter aux oubliettes et en fin de compte de ne pas y faire face », a déclaré Stewart.

L’animateur et militant, Jon Stewart, s’exprimant lors d’une conférence de presse au Capitole à Washington, le 26 mai 2021. (Crédit : AP Photo/J. Scott Applewhite)

Stewart a également déclaré qu’il était généralement opposé à la censure et aux sanctions pour les personnes qui font des commentaires antisémites – ou offensants – faisant référence à la suspension d’au moins cinq matchs du joueur de NBA, Kyrie Irving, des Brooklyn Nets après que la star a promu un film à caractère antisémite sur Twitter.

« Je ne pense pas que pénaliser quelqu’un pour avoir eu une pensée, soit un moyen de le faire changer d’avis ou de lui permettre de comprendre », a déclaré Stewart.

La comédienne juive, Sarah Silverman, qui, pendant une grande partie de sa carrière, a fait usage de stéréotypes raciaux pour, dit-elle, « se moquer des bigots », a partagé une vidéo sur Twitter en réaction à l’interview de Stewart, la qualifiant de « magnifique » et riant au rythme de ses blagues.

Si Einbinder et Stewart ont été les humoristes juifs les plus éloquents au sujet de l’apparition de Chappelle sur SNL, l’humoriste Jerry Seinfeld s’est, quant à lui, abstenu de tout jugement. Dans une interview accordée au Hollywood Reporter mercredi, Seinfeld a déclaré qu’il pensait que le sketch avait été « bien exécuté », mais a refusé à plusieurs reprises de s’exprimer directement sur la controverse.

« Il suscite un débat qui, espérons-le, sera productif », a déclaré Seinfeld. « Je n’ai pas de relation étroite avec lui. Nous nous connaissons mais ce n’est pas un ami. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...