Des Juifs d’Ouzbékistan tentent de sauver une synagogue de 124 ans
Rechercher

Des Juifs d’Ouzbékistan tentent de sauver une synagogue de 124 ans

La première synagogue ashkénaze de Tashkent risque d'être détruite en raison d'un projet immobilier d'appartements de luxe

La synagogue ashkénaze de Tashkent, en Ouzbékistan. (Autorisation/L'Chaim via JTA)
La synagogue ashkénaze de Tashkent, en Ouzbékistan. (Autorisation/L'Chaim via JTA)

JTA — Une entreprise de construction d’Ouzbékistan tente de faire démolir une synagogue vieille de 124 ans pour bâtir un luxueux complexe d’appartement, selon une publication juive russe.

Plus tôt cette année, Absolute Business Trade, une entreprise basée dans la capitale ouzbek de Tashkent, a poursuivi en justice la communauté juive ashkénaze de Tashkent. L’entreprise affirme qu’ils occupent illégalement un « appartement » dans un complexe acheté par Golden House, a rapporté mercredi l’hebdomadaire russe juif L’Chaim.

L’Orient Group, l’entreprise mère d’ABT et de Golden House, a proposé de construire une autre synagogue à la communauté, mais celle-ci a refusé l’offre. La prochaine audience est prévue pour le 5 août.

L’ancien maire de Tashkent, Rakhmonbek Usmanov, avait promis que la synagogue ne serait pas évacuée, mais il a depuis quitté ce poste pour diriger l’Agence ouzbek pour le Transport routier. Son successeur n’a toujours pas été désigné.

Au moins trois incendies ont eu lieu à l’extérieur de la synagogue depuis 2018 dans ce que les Juifs locaux ont qualifié de tentative d’intimidation, expliquait l’article.

Golden House et l’Orient Group n’ont pas répondu à une demande de commentaire.

L’année dernière, l’Ouzbékistan a amélioré son classement dans l’Index de perceptions de corruption de la Transparence internationale, bien que le pays se classe toujours 153e sur 198 pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...