Des orthodoxes perturbent la prière de Tisha BeAv dans la zone mixte du Kotel
Rechercher

Des orthodoxes perturbent la prière de Tisha BeAv dans la zone mixte du Kotel

Le leader du Congrès juif mondial a dénoncé l'incident et appelé le gouvernement à prendre des mesures pour protéger les courants libéraux du judaïsme

Des militants juifs orthodoxes d'extrême droite installent une cloison pour séparer les hommes et les femmes dans la zone de prière égalitaire du Mur occidental à Jérusalem, lors d'un office de prière de Tisha BeAv, le 17 juillet 2021. (Capture d'écran / Twitter)
Des militants juifs orthodoxes d'extrême droite installent une cloison pour séparer les hommes et les femmes dans la zone de prière égalitaire du Mur occidental à Jérusalem, lors d'un office de prière de Tisha BeAv, le 17 juillet 2021. (Capture d'écran / Twitter)

Des centaines de Juifs orthodoxes d’extrême-droite ont perturbé samedi soir un office de prière organisé par le mouvement conservateur dans la zone mixte du mur Occidental qui marquait le jour de jeûne de Tisha BeAv, qui commémore la destruction des deux temples juifs qui se sont trouvés sur le mont du Temple.

Les fidèles lisaient le Livre des Lamentations, lu annuellement sur le site pour commémorer l’un des jours les plus douloureux du calendrier juif. Le jeûne a commencé samedi soir et durera 25 heures.

Les activistes orthodoxes, pour la plupart adolescents, ont pénétré sur la zone, réservée à la prière pluraliste et séparée de la place principale du mur Occidental, maudissant et criant contre les fidèles avant d’installer une cloison pour séparer la zone par sexe.

Une vidéo de la scène montrait des dirigeants conservateurs suppliant les jeunes de respecter le caractère sacré du site et de la journée – en vain.

Gilad Kariv, député du Parti travailliste, premier rabbin réformé à siéger à la Knesset, était sur les lieux et a condamné le comportement des jeunes.

« Pour eux, je pleure », a tweeté Kariv. « Des cris et des insultes, puis des chants de dévotion à Jérusalem. Voilà à quoi ressemble la haine insensée sous le couvert de l’amour de Dieu. »

Selon la tradition juive, les deux temples ont été détruits en raison de la haine insensée entre les Juifs, entre autres raisons.

Le président du Congrès juif mondial Ronald Lauder a lui aussi condamné l’incident.

« Je suis plus que consterné et déçu face à la haine sans fondement manifestée par un groupe de fanatiques orthodoxes extrémistes qui ont perturbé l’office légal de Tisha BeAv dirigé par des Juifs conservateurs à la section du mur Occidental réservée à la prière mixte », a déclaré Lauder.

Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial, lors d’une interview accordée à l’Associated Press à Berlin, le samedi 13 septembre 2014. (Crédit : AP/Markus Schreiber)

« Les courants non orthodoxes du judaïsme sont tout aussi légitimes que le courant orthodoxe. Si cette dernière provocation n’est pas condamnée sans équivoque par le gouvernement israélien, celle-ci ne fera que creuser un nouveau fossé entre Israël et la diaspora », a-t-il déclaré, appelant le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid à agir.

Le quotidien Haaretz a rapporté que les Juifs orthodoxes appartenaient à une organisation nommée Liba, qui organise des événements quotidiens sur le site dans le but de torpiller les plans du nouveau gouvernement visant à mettre pleinement en œuvre un accord gelé de longue date pour agrandir le lieu.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a dénoncé ces événements.

« Le jour où nous commémorons la destruction du Temple, un groupe d’extrémistes a décidé de profaner la sainteté du jour et la sainteté du lieu et de déclencher une lutte violente au Kotel », a tweeté Lapid, en utilisant le nom hébreu du mur Occidental. « C’est la haine sans fondement qui a conduit à la destruction du Temple et à notre exil ». « Nous ne les laisserons pas détruire le Kotel, détruire la société israélienne ou détruire nos relations avec le monde juif. Le Kotel appartient à tous les courants du judaïsme et il sera un lieu où chaque juif se sent chez lui. »

« J’ai été très attristé par ce qui s’est passé hier au mur Occidental », a pour sa part déclaré le président israélien Isaac Herzog lors d’un événement à sa résidence officielle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...