Deux Palestiniens munis d’armes arrêtés en Israël
Rechercher

Deux Palestiniens munis d’armes arrêtés en Israël

Les soldats ont repéré les deux hommes qui traversaient la clôture près de Rosh HaAyin ; les enquêteurs étudient les pistes de contrebande d'armes et de terrorisme

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des pistolets et des munitions trouvés dans un cartable d'écolier transporté par deux Palestiniens depuis le nord de la Cisjordanie, le 5 août 2019. (Crédit : armée israélienne)
Des pistolets et des munitions trouvés dans un cartable d'écolier transporté par deux Palestiniens depuis le nord de la Cisjordanie, le 5 août 2019. (Crédit : armée israélienne)

Les soldats israéliens ont arrêté lundi après-midi deux Palestiniens qui sont entrés en Israël munis de pistolets et de munitions depuis le nord de la Cisjordanie, a fait savoir le commandant des soldats.

Une enquête est en cours pour déterminer s’ils font partie d’un réseau de contrebande d’armes entre Israël et la Cisjordanie, ou si, même si c’est moins probable, ils prévoyaient d’utiliser ces armes pour commettre une attaque terroriste, a explique le capitaine Tiran Molla au Times of Israël.

Les soldats examinaient les caméras de sécurité dans la Brigade d’Efraim en Cisjordanie, quand ils ont repéré deux hommes faisant une brèche dans la clôture de sécurité, près de la Route 5, à l’est de la ville de Rosh HaAyin.

L’équipe de recherche de Molla, qui est stationnée dans la région, a été dépêchée sur place et a arrêté les deux hommes en territoire israélien, a-t-il dit.

Pendant les recherches, les soldats de Molla ont remarqué que le sac que transportaient les hommes était inhabituellement lourd.

Des pistolets et des munitions trouvés dans un cartable d’écolier transporté par deux Palestiniens depuis le nord de la Cisjordanie, le 5 août 2019. (Crédit : armée israélienne)

« J’ai mis des gants et j’ai ouvert le sac – devant une caméra et devant les suspects. C’était un cartable d’école, d’un enfant de CE1 », a expliqué Molla par téléphone lundi soir.

Molla a trouvé dans le cartable deux pistolets et les munitions. Les deux hommes étaient également en possession de trois téléphones portables et d’une importante somme d’argent en liquide.

L’armée a lancé une enquête sur l’incident, conjointement avec les services de sécurité du Shin Bet et la police israélienne.

Si les circonstances de l’affaire indiquent que les hommes faisaient probablement partie d’un réseau de trafic d’armes, l’armée n’a pas écarté la possibilité qu’ils aient l’intention de procéder à une fusillade.

« On ne peut pas savoir », a déclaré Molla. « Mais je sais que leurs intentions n’étaient pas bonnes, quoi qu’il en soit.’

Dans la nuit de lundi à mardi, l’armée a par ailleurs arrêté 18 suspects palestiniens accusés d’avoir pris part à des activités terroristes, des jets de pierres et des émeutes, a indiqué l’armée.

De plus, un pistolet a été trouvé et saisi dans la brigade régionale de Menashe, au nord de la Cisjordanie. Il a été remis au Shin Bet pour être examiné, a déclaré l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...