Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

Dieudonné convoqué par la justice genevoise en janvier

La Cicad accuse Dieudonné d'avoir tenu des "propos négationnistes sur les chambres à gaz" lors de ses spectacles à Nyon, en janvier, et à Genève, en juin

Dieudonné M'Bala M'Bala, portant un masque représentant un ananas en référence à son expression négationniste "shoahananas", fait le geste controversé de la "quenelle" à son arrivée au palais de justice de Paris, le 26 mars 2019, devant un public amusé. (Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
Dieudonné M'Bala M'Bala, portant un masque représentant un ananas en référence à son expression négationniste "shoahananas", fait le geste controversé de la "quenelle" à son arrivée au palais de justice de Paris, le 26 mars 2019, devant un public amusé. (Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Dieudonné a été convoqué par la justice genevoise pour une « audition » en janvier, suite aux plaintes déposées par une association de lutte contre l’antisémitisme qui l’accuse d’avoir tenu des propos négationnistes lors de spectacles en Suisse, a-t-on appris lundi.

Le bureau du procureur genevois a indiqué à l’AFP « avoir convoqué Dieudonné M’bala M’bala en qualité de prévenu pour une audition le 17 janvier ». Il devrait se produire ce jour-là à Bergerac (sud-ouest de la France).

Cette audition fait suite à diverses plaintes déposées cette année par la Coordination intercommunautaire suisse contre l’antisémitisme et la diffamation (Cicad).

« Ce sont les premières plaintes déposées en Suisse contre Dieudonné », a déclaré à l’AFP le secrétaire général de la Cicad, Johanne Gurfinkiel.

L’association accuse Dieudonné d’avoir tenu des « propos négationnistes sur les chambres à gaz » lors de ses spectacles à Nyon, en janvier, et à Genève, en juin.

A cela s’ajoute, une plainte pour « injure publique » à l’encontre de la Cicad, qui dénonce des propos tenus durant le spectacle.

Habitué des tribunaux, le polémiste de 53 ans a été plusieurs fois condamné en France pour ses sorties antisémites. Le 27 novembre, il a été condamné à 9 000 euros d’amende pouvant se transformer en emprisonnement en cas de non-paiement, pour complicité d’injure à caractère antisémite, après la publication d’une vidéo et d’une chanson intitulées « C’est mon choaaa ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.