Dire merci à Stephen Harper pour son engagement politique
Rechercher

Dire merci à Stephen Harper pour son engagement politique

Un militant Israélo-canadien a commencé une campagne pour remercier le Premier ministre canadien sortant

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et son homologue canadien Stephen Harper en 2014 (Crédit : Avi Ohayon / GPO / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et son homologue canadien Stephen Harper en 2014 (Crédit : Avi Ohayon / GPO / Flash90)

Quelques heures après la défaite de Stephen Harper aux élections canadiennes, un groupe mené par Dan Illouz, un analyste et tacticien politique ainsi que le PDG de Di Consulting, a commencé une campagne pour réunir des personnalités du monde entier pour remercier le Premier ministre Harper pour le travail accompli notamment au niveau international.

La campagne est nommée « Le monde remercie Stephen Harper pour son leadership » et permet aux gens du monde entier d’exprimer leur reconnaissance alors qu’il quitte ses fonctions.

« Beaucoup de gens autour du monde ressentent que le Premier ministre canadien a dirigé le monde en termes de clarté et de postures morales. Les gens souhaitaient trouver un moyen de le remercier, » a déclaré Dan Illouz, un Canadien vivant aujourd’hui en Israël.

En seulement trois heures, la campagne est devenue virale et a atteint les 8 000 signatures, avec de nombreuses signatures s’ajoutant toutes les secondes. Le but est d’atteindre le nombre ambitieux de 100 000 nouvelles signatures.

Stephen Harper était considéré comme un fervent soutien d’Israël mais aussi comme une voix unique sur la scène mondiale, avec beaucoup de personnes le considérant comme le seul leader faisant passer ses valeurs morales avant les calculs politiques.

« Il s’est élevé contre Daesh, a automatiquement refusé d’accepter l’accord sur le nucléaire iranien et s’est opposé à l’invasion de la Russie en Ukraine, » a déclaré Dan Illouz.

Ces principes sur la scène politique internationale ont couté au Canada un siège au Conseil de sécurité de l’ONU mais Stephen Harper n’a jamais regretté ses prises de position.

Les signatures viennent de plusieurs pays incluant le Canada, les États-Unis, Israël, l’Angleterre, l’Australie et la France, selon Dan Illouz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...