Ehud Barak dit espérer que la fusion Travaillistes-Gesher est « réversible »
Rechercher

Ehud Barak dit espérer que la fusion Travaillistes-Gesher est « réversible »

Barak a indiqué que l'alliance avec Orly Levy-Abekasis pourrait "sonner le glas" du parti qu'il avait dirigé, amené en fin de compte à envisager "une collaboration avec Netanyahu"

Ehud Barak, ancien Premier ministre israélien et dirigeant du Parti démocrate israélien, s'exprime dans le cadre de la campagne électorale du parti, à Tel Aviv, le 17 juillet 2019. (Gili Yaari / Flash90)
Ehud Barak, ancien Premier ministre israélien et dirigeant du Parti démocrate israélien, s'exprime dans le cadre de la campagne électorale du parti, à Tel Aviv, le 17 juillet 2019. (Gili Yaari / Flash90)

Le Parti démocrate israélien de Ehud Barak a déploré vendredi la fusion du Parti travailliste avec le mouvement Gesher d’Orly Levy-Abekasis, estimant qu’elle pourrait « sonner le glas » de la formation historique de centre-gauche dont Barak a été le président par le passé.

« J’espère qu’elle est encore réversible mais cette union pourrait bien sonner le glas pour le Parti travailliste », a dit Barak. La fusion avec Levy-Abekasis « abandonne l’idée d’une alternative au gouvernement et ouvre la porte à une collaboration avec Netanyahu », a-t-il ajouté.

Amir Peretz, chef du Parti travailliste, a annoncé jeudi une fusion avec le parti Gesher de Levy-Abekasis, qui avait échoué à entrer à la Knesset lors du scrutin du mois d’avril, ce qui semble être une embardée à droite pour son parti et signaler l’exclusion définitive d’une alliance avec le Meretz de gauche ou avec le Parti démocrate de Barak.

Barak, ex-Premier ministre, a annoncé son retour en politique le mois dernier après une coupure de six ans, en lançant son Parti démocrate israélien. Il a appelé de manière répétée les partis de centre-gauche à se présenter sur une liste conjointe qui est selon lui nécessaire pour faire choir Netanyahu lors du prochain scrutin de septembre.

Barak est sous le feu des projecteurs depuis la semaine dernière suite à la révélation de ses liens commerciaux et personnels avec l’homme d’affaires américain Jeffrey Epstein.

Epstein a été arrêté ce mois-ci. Il est accusé d’avoir payé des jeunes filles des centaines de dollars en échange de massages suivis de violences sexuelles dans ses maisons de Palm Beach, en Floride, et de New York, entre 2002 et 2005.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...