Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Elbit signe un double contrat de 252 M de $ avec un pays de l’OTAN

Parallèlement, le Danemark a déclaré être en pourparlers avec une entreprise israélienne pour combler un "sérieux manque" après avoir promis tous ses canons à l'Ukraine

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

L'obusier automoteur ATMOS 2000 d'Elbit Systems, présenté le 19 mai 2008. (Crédit : Rowielip/Wikimedia/CC BY-SA 3.0)
L'obusier automoteur ATMOS 2000 d'Elbit Systems, présenté le 19 mai 2008. (Crédit : Rowielip/Wikimedia/CC BY-SA 3.0)

La société israélienne de défense Elbit Systems a annoncé jeudi avoir obtenu deux contrats d’une valeur totale de 252 millions de dollars pour fournir des systèmes d’artillerie à un pays européen membre de l’OTAN dont le nom n’a pas été révélé.

Cette annonce a été faite plus d’un mois après que le Danemark a déclaré être en pourparlers avec Elbit pour obtenir de nouveaux systèmes d’artillerie mobile afin de combler un « sérieux manque », après avoir promis à l’Ukraine ses 19 canons Caesar de fabrication française.

Le ministère danois de la Défense a déclaré que des négociations étaient en cours « pour la livraison de pièces d’artillerie ATMOS et de systèmes de lance-roquettes PULS dès que possible ».

« L’équipement pourrait être livré cette année », a déclaré le gouvernement.

Selon Elbit, l’entreprise fournirait au membre de l’OTAN – dont le nom n’a pas été révélé bien que tout laisse à penser qu’il s’agirait du Danemark – l’équivalent d’un bataillon d’obusiers montés sur camion, d’une valeur de 119 millions de dollars. La livraison des systèmes ATMOS s’étalerait sur une période de deux ans, a précisé l’entreprise. Dans le cadre du deuxième contrat, l’entreprise israélienne fournirait au membre de l’OTAN des systèmes d’artillerie PULS, y compris des munitions, d’une valeur de 133 millions de dollars. La livraison s’étalerait sur trois ans, selon Elbit.

« Nous assistons à une augmentation de la demande de solutions d’artillerie avancées de la part des armées du monde entier, y compris des pays européens et des membres de l’OTAN, dans le cadre de leurs efforts pour accroître l’efficacité de leurs forces armées », a déclaré Bezhalel Machlis, président et directeur-général d’Elbit, dans des commentaires fournis par la société.

Un système de lance-roquettes d’artillerie PULS. (Crédit : Elbit Systems)

« Nos systèmes infaillibles sur le plan opérationnel constituent une solution avancée et rentable pour répondre à cette demande », a-t-il ajouté.

Le Danemark avait commandé 15 obusiers mobiles à longue portée à la société française Nexter en 2017, et quatre autres en 2019.

Mais les livraisons ont été retardées et seuls quelques unités sont arrivées. Ils ont tous été promis à l’Ukraine.

Le système ATMOS peut transporter 36 obus de 155 mm et atteindre des cibles à des distances allant jusqu’à 40 kilomètres. Il peut tirer six coups par minute et peut être monté sur la plupart des camions 8X8.

Le système PULS permet de tirer des roquettes non-guidées et des missiles guidés de précision à des distances allant de 12 km à 300 km.

Les prochaines acquisitions sont « importantes pour la défense du Danemark et pour que ce dernier soit en mesure de respecter ses engagements envers l’OTAN », a déclaré le ministre de la Défense Jakob Ellemann-Jensen au mois de janvier.

« Le don à l’Ukraine laisse un vide capacitaire critique en matière de défense », a-t-il ajouté.

Des soldats ukrainiens tirant avec un système d’artillerie Pion sur des positions russes près de Bakhmout, dans la région de Donetsk, en Ukraine, le 15 décembre 2022. (Crédit : AP Photo/Libkos)

En plus du double contrat, Elbit a également annoncé jeudi qu’elle avait obtenu un autre contrat de 120 millions de dollars pour fournir à la Roumanie des tourelles sans pilote, des postes de tir naval télécommandés et des systèmes de mortier.

Ces contrats ont été signés dans un contexte de soutien croissant de l’Occident à l’Ukraine dans le cadre de l’invasion russe qui dure depuis un an.

Les pays de l’OTAN et de l’UE – qui comptent 21 membres – ont fourni à Kiev des milliards de dollars d’armes qui l’ont aidé à repousser les forces de Moscou.

Jusqu’à présent, Israël a évité de fournir une aide militaire directe à Kiev depuis que les troupes russes ont envahi l’Ukraine le 24 février 2022, dans le but d’éviter de déclencher une crise avec Moscou.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.