Elections GB : les conservateurs juifs devraient l’emporter dans leurs circonscriptions
Rechercher

Elections GB : les conservateurs juifs devraient l’emporter dans leurs circonscriptions

Les conservateurs juifs bénéficient d’une grande majorité ; ils seront probablement réélus au Parlement cette semaine

Dans le sens des aiguilles d'une montre, de gauche à droite : Rob Halfon, Michael Ellis, Grant Shapps et Julian Huppert. (Crédit : Autorisation)
Dans le sens des aiguilles d'une montre, de gauche à droite : Rob Halfon, Michael Ellis, Grant Shapps et Julian Huppert. (Crédit : Autorisation)

LONDRES – Le vote juif était si important en faveur du candidat conservateur Zac Goldsmith lors de sa campagne électorale infructueuse pour la mairie de Londres l’année dernière que le candidat a lancé sa campagne au Jewish Community Centre, le JW3, de Londres.

Goldsmith, qui n’est pas juif selon les lois juives de descendance matrilinéaire, a néanmoins été victime d’antisémitisme à cause de son nom – et à cause de l’origine juive de son père. Mardi dernier, l’une de ses affiches électorales pour le parti conservateur a été vandalisée avec une croix gammée.

Goldsmith mène maintenant une âpre bataille électorale à Richmond Park, dans le sud ouest de Londres. Il n’est pas seul, cependant, à être victime d’antisémitisme. Les membres du parti conservateur qui tentent de regagner leur siège sont plus généralement victimes d’antisémitisme.

Lee Scott a été pendant 10 ans le député conservateur pour Ilford North jusqu’à ce qu’il perde son siège au profit du travailliste pro-Israël Wes Streeting en 2015, avec une différence de seulement 589 voix. Scott, qui a été membre de l’UJIA, la branche qui collecte les fonds de l’Agence juive en Grande-Bretagne, a été victime d’antisémitisme et de menaces de mort terrifiantes pendant les campagnes de 2010 et 2015, au point où il a été placé sous protection policière pour le protéger lui et sa famille.

Lee Scott avec la Première ministre britannique Theresa May (Crédit : Autorisation)
Lee Scott avec la Première ministre britannique Theresa May (Crédit : Autorisation)

Ayant presque le double de l’âge de Streeting (61 ans pour Scott et 34 pour Streeting), Scott a surpris beaucoup de personnes par sa décision de se présenter à nouveau aux législatives, mais il a expliqué qu’il a « des affaires à régler » dans la circonscription qui a une forte présence juive.

Il a voté pour rester dans l’Union européenne lors du référendum de l’année dernière, mais a annoncé son changement d’opinion en dépit du fait que la majorité de la circonscription, comme la plupart des circonscriptions de Londres et de sa proche banlieue, ait voté pour rester dans l’Union européenne.

Le député Zac Goldsmith à "Un nouveau dialogue avec le centre-droit à propos de l'évolution du climat" le 13 juin 2013. (Crédit : CC-BY, Policy Exchange, via Flickr)
Le député Zac Goldsmith à « Un nouveau dialogue avec le centre-droit à propos de l’évolution du climat » le 13 juin 2013. (Crédit : CC-BY, Policy Exchange, via Flickr)

Cependant, la plupart des candidats juifs pour le parti conservateur se présentent dans des conditions plus favorables que les candidats du parti travailliste lors des les élections législatives britanniques de 2017 du 8 juin.

Aussi, en plus des candidats juifs du parti travailliste et du parti conservateur, il y a aussi un candidat juif qui se présente sous l’étiquette des démocrates libéraux : le docteur Julian Huppert tente de regagner le siège de Cambridge, le siège qu’il a occupé pendant cinq ans entre 2010 et 2015, et qu’il a perdu avec une différence de seulement 599 voix contre Daniel Zeichner du parti travailliste.

Julian Huppert (Crédit : Autorisation)
Julian Huppert (Crédit : Autorisation)

Pour les démocrates libéraux, qui ont perdu de manière catastrophique en 2015, après avoir participé à la coalition avec les conservateurs de David Cameron en 2010, pour ne réussir à obtenir que seulement huit sièges parlementaires, Cambridge représente l’un de leurs sièges cibles, et Huppert, un chercheur scientifique de 38 ans, est déterminé à essayer de récupérer ce siège.

Il a étudié à l’Institut Weizmann à Rehovot et souhaite explorer les liens de la haute technologie entre Cambridge, connu sous le nom de « Silicon Fen », et la « Silicon Wadi » d’Israël. Il se décrit comme un « internationaliste » et est persuadé que la Grande-Bretagne a clairement sa place au sein de l’Union européenne.

Les conservateurs juifs et un démocrate libéral

Brigg et Goole et l’île d’Axholme
Le député qui siège actuellement pour cette circonscription : Andrew Percy.
Percy s’est converti au judaïsme en mars 2017 et est un défenseur d’Israël – et du Gefilte fish.
Il occupe le siège depuis 2010, lorsqu’il a été élu avec une majorité de 5 147 voix.
Majorité en 2015 : 11 176 voix.

Le député britannique Andrew Percy tenant une poupée terroriste dans les écoles palestiniennes. (Crédit : Jenni Frazer / Times of Israel)
Le député britannique Andrew Percy tenant une poupée terroriste dans les écoles palestiniennes. (Crédit : Jenni Frazer / Times of Israel)


Huntingdon, près de Cambridge

Le député qui siège actuellement dans cette circonscription : Jonathan Djanogly.
Djanogly a hérité du siège de l’ancien Premier ministre John Major. Il est écrit comme étant « très favorable et prêt à parler en faveur d’Israël ». Le député s’est rendu en Israël l’année dernière.
Il occupe le siège depuis 2001.
Majorité en 2015 : 19 404 voix.


Harlow, Essex, juste à l’extérieur du Grand Londres

Le député qui siège actuellement dans cette circonscription : Rob Halfon.
Ce député a surmonté un obstacle physique car il souffre de paralysie cérébrale et marche avec des béquilles. Il est l’ancien directeur politique des Conservative Friends of Israël et le secrétaire parlementaire privé du chancelier George Osborne.
Il a occupe le siège depuis 2010.
Majorité en 2015 : 8 350 voix.

Michael Fabricant, candidat conservateur pour la circonscription de Lichfield. (Crédit : Autorisation)
Michael Fabricant, candidat conservateur pour la
circonscription de Lichfield. (Crédit : Autorisation)


Lichfield, Staffordshire

Le député qui siège actuellement dans cette circonscription : Michael Fabricant.
Il s’implique le plus dans le débat israélien sur les réseaux sociaux et a déclaré : « Israël a ses fautes, mais dispose d’un pouvoir judiciaire indépendant, d’une législature indépendante et d’une presse indépendante. C’est unique au Moyen Orient. »
Il occupe le siège depuis 1997.
Majorité en 2015 : 18 189 voix.

Welwyn and Hatfield (à l’extérieur de Londres)
Le député qui siège actuellement dans cette circonscription : Grant Shapps.
Shapps est l’ancien président du Parti conservateur et a été le président de Bnai Brith Youth Organization.
Il occupe le siège depuis 2010 avec une majorité de voix de 17 423.
Majorité en 2015 : 12 153 voix.


West Dorset

Le député qui siège actuellement dans cette circonscription : Sir Oliver Letwin.
Il a occupé plusieurs postes au Cabinet, mais il se dit qu’il ne collabore pas outre mesure avec la communauté juive.
Il occupe le siège depuis 1997.
Majorité en 2015 : 16 130 voix.

Northampton North
Le député qui siège actuellement dans cette circonscription : Michael Ellis.
Avocat, Ellis a gagné son siège au parti travailliste et est décrit par les experts juifs comme étant « très, très pour » Israël. Il est l’ancien secrétaire parlementaire privé du coprésident du parti conservateur, Lord Andrew Feldman.
Il occupe le siège depuis 2010.
Majorité en 2015 : 3 245 voix.

Le député Dominic Raab (Crédit : Flickr/Policy Exchange)
Le député Dominic Raab (Crédit : Flickr/Policy Exchange)

Esher et Walton
Le député qui siège actuellement dans cette circonscription : Dominic Raab.
Cet ancien avocat est le fils d’un réfugié juif tchèque en Grande-Bretagne. Il a passé l’été 1998 à l’université Birzeit en Cisjordanie, où il a travaillé pour l’un des principaux négociateurs palestiniens des Accords de paix d’Oslo. Avant d’entrer au Parlement, Raab a travaillé pour le ministère des Affaires étrangères britanniques et a été conseiller sur le conflit israélo-arabe.
Il occupe le siège depuis 2010.
Majorité en 2015 : 28 616 voix.

Buckingham
Le député qui siège actuellement dans cette circonscription : John Bercow.
Bercow a été le président de la Chambre des communes depuis 2009. Par tradition, les présidents n’ont généralement pas à faire face à une opposition politique, mais cette année, les libéraux démocrates se sont présentés contre lui. C’est un politicien de haut niveau qui est passé de la droite de la droite au centre-gauche et, avant Corbyn, la rumeur disait qu’il pourrait passer au parti travailliste. Bercow s’est rendu en Israël pour intervenir dans une conférence en février 2017. Il répondait à une visite au Royaume-Uni l’année précédente du président de la Knesset, Yuli Edelstein.
Il occupe le siège depuis 1997.
Sans opposition depuis 2015.


Cambridge

Le député qui siège actuellement dans cette circonscription : Daniel Zeichner (travailliste).
Zeichner, qui n’est pas juif, aura face à lui Julian Huppert, un libéral démocrate juif qui cherche à reprendre le siège qu’il a occupé pendant cinq ans entre 2010 et 2015 avant que Zeichner ne le lui prenne.
Il occupe le siège depuis 2015.
Majorité en 2015 : 599 voix.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...