Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Eric Zemmour condamné pour complicité de diffamation à l’encontre de Danièle Obono

Le directeur de publication de CNews, chaîne sur laquelle ont été diffusés les propos contre la parlementaire, a lui aussi été condamné à une amende de 1 000 euros avec sursis

Eric Zemmour visite le quartier du Panier à Marseille, dans le sud de la France, le 26 novembre 2021. (Crédit : Christophe SIMON / AFP)
Eric Zemmour visite le quartier du Panier à Marseille, dans le sud de la France, le 26 novembre 2021. (Crédit : Christophe SIMON / AFP)

Eric Zemmour a été reconnu coupable mercredi de complicité de diffamation publique à l’encontre de la député LFI Danièle Obono et condamné par le tribunal correctionnel de Paris à une amende de 1 000 euros avec sursis.

Le directeur de publication de CNews, chaîne sur laquelle ont été diffusés les propos diffamatoires à l’encontre de la parlementaire, a été pour sa part reconnu coupable de diffamation publique et condamné à la même peine que M. Zemmour.

Les deux hommes devront en outre verser solidairement 1 000 euros à Mme Obono au titre des dommages et intérêts.

Les faits remontent à août 2020. Au cours de l’émission « Face à l’info », animée par Eric Zemmour, ce dernier s’en était pris à Mme Obono, caricaturée en esclave quelques jours avant l’émission par l’hebdomadaire d’extrême droite Valeurs Actuelles. Le polémiste avait accusé la parlementaire « de refuser de dire ‘Vive la France’ à la télévision », « d’organiser des réunions interdites aux Blancs » et « de dire tout son amour pour Mohamed Merah, qui tue des enfants juifs ».

La députée française LFI Daniele Obono s’exprime lors d’une conférence de presse organisée par le parti de gauche français La France Insoumise à Paris, le 22 février 2023. (Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Pour le tribunal, il n’existe pas de « base factuelle » pour corroborer les affirmations de M. Zemmour. Dès lors, « les prévenus ne pourront donc bénéficier de l’excuse de la bonne foi », a souligné la 17e chambre du tribunal judiciaire de Paris.

Le tribunal a également ordonné à CNews de supprimer la vidéo de l’émission « Face à l’info » où ont été tenus les propos « reconnus diffamatoires » dans les 15 jours suivant la date à laquelle la décision du tribunal sera devenue définitive.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.