États-Unis : Rassemblement en ligne contre l’antisémitisme
Rechercher

États-Unis : Rassemblement en ligne contre l’antisémitisme

De grandes organisations juives appellent à une manifestation en ligne pour exiger des changements politiques significatifs et une action contre la haine anti-juive

Les organisateurs d'un rassemblement virtuel de masse contre l'antisémitisme le 27 mai 2021 somment les participants de publier des images, comme celle-ci, sur les réseaux sociaux et d'inclure le mot-dièse #ActAgainstAntisemitism. (Actagainstantisemitism.org)
Les organisateurs d'un rassemblement virtuel de masse contre l'antisémitisme le 27 mai 2021 somment les participants de publier des images, comme celle-ci, sur les réseaux sociaux et d'inclure le mot-dièse #ActAgainstAntisemitism. (Actagainstantisemitism.org)

Des milliers d’Américains s’apprêtent à participer à un rassemblement virtuel de masse jeudi pour protester contre une montée alarmante des attaques antisémites, survenues dans un contexte de violence renouvelée entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza ces dernières semaines.

Le rassemblement, appelé Journée d’action contre l’antisémitisme, a été organisé par plusieurs grandes organisations juives aux États-Unis et comprendra des personnalités politiques, des membres du Congrès des deux partis, des célébrités, des dirigeants communautaires et des conférenciers invités.

Les organisateurs appellent les Juifs et tous les Américains à « briser le silence, à exiger des mesures pour des changements politiques significatifs, et à se dresser contre l’antisémitisme aux États-Unis de manière non partisane », selon une annonce faite mercredi.

Les participants au rassemblement sont encouragés à publier sur les réseaux sociaux et/ou à exiger une action du Congrès pour lutter contre la menace de l’antisémitisme et d’autres formes de haine.

Parmi la liste des conférenciers conviés à l’événement, qui devrait débuter à 16 h. EST (22h heure d’Israël), se trouve le directeur national de l’ADL Jonathan Greenblatt, le PDG de l’Ameican Jewish Committee David Harris, le président du conseil d’administration des fédérations juives d’Amérique du Nord Mark Wilf, le vice-président exécutif de l’Orthodox Union, le rabbin Moshe Hauer, Walter Kim, président de l’Association nationale des évangélistes, et Timothy Cardinal Dolan, archevêque de New York, entre autres.

Plus tôt cette semaine, des représentants de cinq organisations ont rencontré des responsables de la Maison Blanche pour discuter des mesures que l’administration Biden pourrait prendre pour lutter contre l’antisémitisme, notamment la nomination d’un moniteur au Département de la sécurité intérieure et la désignation d’un agent de liaison avec la communauté juive.

Parmi les noms suggérés pour le rôle de moniteur, se trouvent l’ancien chef de l’Anti-Defamation League, Abraham Foxman; Nancy Kaufman, ancienne directrice générale du Conseil national des femmes juives; ou encore Deborah Lipstadt, professeur d’études sur la Shoah à l’Université Emory, a rapporté Bloomberg mardi, citant des sources proches du sujet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...