Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Gallant : « Les divergences sur la réforme sont une opportunité pour nos ennemis »

Le ministre déchu de la Défense a lancé un avertissement "alarmant", selon Edelstein, lors d'une réunion à huis clos de la commission des Affaires étrangères et de la Défense

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant arrivant pour une réunion, à la Knesset, le 27 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant arrivant pour une réunion, à la Knesset, le 27 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre tout juste déchu de la Défense Yoav Gallant (Likud) a averti lundi matin, lors d’une réunion à huis clos de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, que la sécurité d’Israël était en danger du fait du projet de loi sur la réforme du système judiciaire.

« Selon les rapports des services de renseignement, la situation est clairement identifiée comme une opportunité [pour nos ennemis] d’attaquer Israël », a déclaré Gallant à la radio de l’armée.

« La fracture dans la société israélienne peut amener nos ennemis à saisir une occasion en or », a-t-il ajouté, selon la Douzième chaîne.

« Les Iraniens tentent d’éroder les relations entre Israël et les pays arabes », a-t-il déclaré, selon la Treizième chaîne.

Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion à huis clos, le président de la commission, Yuli Edelstein (Likud) a déclaré : « Nous avons entendu des choses alarmantes. Ce n’est pas le moment de remplacer le ministre de la Défense ».

Dimanche soir, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a limogé Gallant, un jour après que ce dernier a appelé à suspendre la législation de refonte judiciaire afin de tenir des pourparlers avec l’opposition.

Quelques heures avant le limogeage de Gallant, un haut fonctionnaire de la Défense s’adressant aux journalistes sous le couvert de l’anonymat a déclaré que les tensions liées à la réforme du système judiciaire avaient conduit Israël à être considéré comme « faible » aux yeux de ses ennemis. Le responsable a déclaré que son point de vue était partagé par le chef d’état-major de Tsahal Herzi Halevi, le chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet Ronen Bar et le chef de l’agence de renseignement du Mossad David Barnea.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Knesset, à Jérusalem, le 22 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Dans une brève déclaration, le Bureau du Premier ministre a indiqué que Netanyahu avait décidé de transférer Gallant de son poste. Il n’était pas clair quel autre poste lui serait attribué, le cas échéant, mais il resterait membre de la Knesset. Son probable remplaçant serait le ministre actuel de l’Agriculture Avi Dichter.

Lundi matin, Gallant était toujours techniquement ministre de la Défense, car il n’avait toujours pas reçu de lettre officielle l’informant de son limogeage.

Réagissant à son éviction, Gallant a écrit sur Twitter que « la sécurité de l’État d’Israël a toujours été et restera toujours la mission de ma vie ».

Des centaines de milliers d’Israéliens sont descendus dans la rue pour protester après l’annonce du licenciement de Gallant, avec d’importantes manifestations à Tel-Aviv, Haïfa, Jérusalem, Beer Sheva et ailleurs.

Des Israéliens opposés à la réforme judiciaire du Premier ministre Benjamin Netanyahu allumant des feux de joie et bloquant une autoroute lors d’une manifestation quelques instants après que le dirigeant israélien a limogé son ministre de la Défense, à Tel Aviv, le 26 mars 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le Premier ministre et Gallant ne se seraient pas parlé depuis jeudi dernier.

Une déclaration attribuée à des sources proches du Premier ministre a déclaré que Netanyahu avait décidé de limoger Gallant en raison de la « réponse faible et molle contre les refus dans l’armée israélienne ».

« Nous devons tous nous élever avec force contre les refus de Tsahal », avait écrit sur Twitter Netanyahu dimanche.

De plus en plus de réservistes – qui sont un élément clé des activités de routine de l’armée, y compris dans les unités supérieures – ont averti qu’ils ne pourraient pas servir dans un Israël non démocratique, ce que le pays deviendrait, selon eux, avec le projet du gouvernement.

En outre, des soldats ont exprimé leur inquiétude quant au fait qu’un manque de confiance internationale dans l’indépendance du système judiciaire israélien pourrait les exposer à des poursuites devant des tribunaux internationaux pour des actions qu’ils ont reçu l’ordre d’exécuter pendant leur service.

Les réservistes israéliens avec un mannequin sur une civière pendant une manifestation contre le plan de réforme du système judiciaire du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Tel Aviv, le 25 mars 2023. (Crédit : AP Photo/Oded Balilty)

Plus tôt dans la journée de dimanche, le cabinet du Premier ministre a démenti les informations selon lesquelles Netanyahu aurait rejeté une demande de Gallant de convoquer le cabinet de sécurité pour discuter des implications de la refonte du système judiciaire en matière de sécurité, affirmant qu’une telle demande n’avait jamais été formulée.

Samedi soir, Gallant s’était joint à ceux qui demandaient la suspension du processus législatif de réforme du système judiciaire, premier signe important de dissidence au sein de la coalition au pouvoir.

« Je ne peux que constater l’érosion de ce qui est à la source de notre force », a-t-il averti dans son allocution télévisée. « Les clivages croissants au sein de notre société pénètrent au sein de Tsahal et des agences de sécurité nationales. Ce qui représente une menace claire, immédiate et tangible pour la sécurité de l’État. Je n’y participerai pas. »

« Au nom de la sécurité d’Israël, au nom de nos fils et de nos filles, le processus législatif doit être arrêté maintenant pour permettre à la nation d’Israël de célébrer Pessah et Yom HaAtsmaout et de pleurer ensemble Yom HaZikaron et Yom HaShoah », a-t-il déclaré.

Dans une vidéo partagée sur Instagram après l’annonce de son éviction, on entend la mère de Gallant lui dire « tu es intelligent et courageux. J’espère que tout ira bien ».

La position de Gallant a attiré le soutien public d’Edelstein et de son collègue du Likud, David Bitan, ce qui a fait naître l’espoir au sein de l’opposition qu’une rébellion interne au Likud pourrait empêcher la coalition d’adopter la loi de refonte.

Après l’éviction du ministre de la Défense, Edelstein a convoqué lundi matin une réunion spéciale confidentielle de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, qu’il préside.

Dans un communiqué, la commission a déclaré que ses membres, ainsi que Gallant, se réuniraient pour discuter des « conséquences des tensions sociales en Israël pour l’establishment de la Défense ».

Le président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense, Yuli Edelstein, arrivant à une audience de la commission, le 16 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La coalition Netanyahu, réunissant la droite, l’extrême-droite et les ultra-orthodoxes, a mis en place un projet de loi, qui vise à affaiblir la capacité de la Cour à contrôler le Parlement et à donner au gouvernement le contrôle de la nomination des juges.

Depuis plus de deux mois, des manifestations de masse hebdomadaires sont organisées pour protester contre le projet de loi, et une vague croissante d’objections a été soulevée par des personnalités publiques de premier plan, dont le président, des juristes, des chefs d’entreprise et bien d’autres encore.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.