Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Tel Aviv: Des milliers de manifestants bloquent Ayalon dans les 2 sens après le renvoi de Gallant

Manifestations spontanées à Jérusalem, Haïfa et Beer Sheva ; Le syndicat de la Histadrout annonce une conférence de presse pour lundi ; Asaf Zamir démissionne

Des milliers de manifestants lors d'une manifestation spontanée après le renvoi de Yoav Gallant par Benjamin Netanyahu, le 26 mars 2023. (Crédit : capture d'écran Twitter)
Des milliers de manifestants lors d'une manifestation spontanée après le renvoi de Yoav Gallant par Benjamin Netanyahu, le 26 mars 2023. (Crédit : capture d'écran Twitter)

Suite au renvoi du ministre de la Défense, Yoav Gallant, par le Premier ministre Benjamin Netanyahu dimanche soir, des manifestations spontanées sont apparues dans les rues des grandes villes du pays.

Samedi soir, Gallant avait appelé à suspendre la refonte judiciaire controversée pour que des pourparlers puissent avoir lieu, invoquant un danger pour la sécurité de l’État, compte tenu des protestations généralisées au sein de l’armée.

« La sécurité d’Israël a toujours été et restera toujours la mission de ma vie », a réagi Gallant sur Twitter après son renvoi.

A Tel Aviv l’autoroute Ayalon, une artère quasi incontournable du centre du pays, a été prise d’assaut par des milliers de manifestants pro-démocratie.

Des manifestations spontanées ont aussi lieu dans la capitale, près du domicile des Netanyahu, à Haifa dans le nord et à Beer Sheva, dans le sud.

Par ailleurs, selon le site d’information Ynet, Arnon Bar David, président du puissant syndicat de la Histadrout a annoncé une conférence de presse lundi lors de laquelle il fera une « déclaration dramatique » en annonçant probablement que l’organisation organisera une grève générale mais qui ne concernerait pas l’éducation scolaire.

Le 13 mars, Arnon Bar David avait indiqué que la fédération syndicale apportait son « soutien total » à un accord de compromis qui n’avait pas encore été dévoilé, rédigé par le président Isaac Herzog, dans le cadre de l’initiative gouvernementale largement controversée de remaniement du système judiciaire. Arnon Bar-David avait toutefois prévenu que si un tel accord n’était pas conclu, le puissant syndicat ne resterait pas « les bras croisés ».

Toutes les universités du pays sauf celle d’Ariel ont annoncé qu’il n’y aura pas cours lundi.

« Nous, les chefs des universités de recherche d’Israël, les présidents, les recteurs et la direction, arrêterons les études dans toutes les universités de recherche d’Israël à partir de demain matin, au vu de la poursuite du processus législatif qui sape les fondements de la démocratie israélienne et met en danger son existence continue, » lit-on dans un communiqué.

« Nous appelons le Premier ministre et les membres de la coalition à arrêter immédiatement la législation et à entamer immédiatement des pourparlers afin de parvenir à un accord sur les grandes lignes », ajoutent-ils.

De plus, le consul général d’Israël à New York, Asaf Zamir, a annoncé sa démission. Zamir avait été convoqué dimanche dernier à Jérusalem pour clarifier les commentaires qu’il avait faits la semaine précédente, exprimant son mécontentement à l’égard de la réforme judiciaire proposée en Israël.

Le chanteur Shlomo Artzi a de son côté annoncé qu’il renoncera au Prix Israël de musique hébraïque, citant les divisions dans le pays. « À l’heure actuelle, alors que notre pays est blessé et déchiré », Artzi dit se sentir profondément mal à l’aise de recevoir le prix et « renoncerait donc à ce grand honneur ». « J’ai chanté pendant 50 ans pour tout le monde », a-t-il poursuivi. « Faire partie de la bande originale israélienne – c’est le vrai prix que j’ai gagné. » Artzi a terminé la déclaration en disant qu’il souhaite le retour de « l’Israël aimant […] et démocratique que j’ai chanté toute ma vie ».

Eitan Ben-Eliahu, un ancien chef de l’armée de l’air israélienne, a déclaré que Netanyahu avait « déclaré la guerre civile ». Il cite le limogeage de Gallant par le Premier ministre et sa demande la semaine dernière que les hauts gradés de Tsahal mettent fin à l’insubordination qui découlait des inquiétudes suscitées par la refonte judiciaire.

Les maires de Kfar Saba et d’Herzliya, les chefs des conseils régionaux de Haute Galilée et de Shaar Hanegev, et le chef du conseil local de Zichron Yaakov, ont annoncé une grève de la faim, rapporte la Douzième chaîne. La chaîne indique que les maires et les dirigeants communautaires feront grève devant le bureau du Premier ministre à Jérusalem.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.