Golan: l’ONU appelle les groupes armés à quitter la zone de séparation
Rechercher

Golan: l’ONU appelle les groupes armés à quitter la zone de séparation

"A l'exception de la FNUOD, il ne doit y avoir aucune force militaire dans la zone de séparation" sur le Golan, dit une résolution adoptée par les 15 membres du Conseil de sécurité

Un convoi de la Force des Nations unies chargée d'observer le dégagement (FNUOD) quitte le côté syrien du plateau du Golan pour Israël, le  15 septembre 2014. (Crédit : AFP/Jalaa Marey)
Un convoi de la Force des Nations unies chargée d'observer le dégagement (FNUOD) quitte le côté syrien du plateau du Golan pour Israël, le 15 septembre 2014. (Crédit : AFP/Jalaa Marey)

Le Conseil de sécurité de l’ONU a renouvelé vendredi à l’unanimité et pour six mois sa mission d’observation du cessez-le-feu dans le Golan (FNUOD), en appelant les groupes armés à quitter la zone de séparation entre Israël et la Syrie.

« A l’exception de la FNUOD, il ne doit y avoir aucune force militaire dans la zone de séparation » sur le Golan, souligne la résolution rédigée par les Etats-Unis et la Russie et adoptée par les 15 membres du Conseil.

La FNUOD(près d’un millier de Casques bleus) a été créée en 1974 après un accord sur le départ du Golan des forces israéliennes et syriennes. En 1981, Israël a capturé une partie du Golan (1 200 kilomètres carrés) depuis 1967 et la guerre des Six Jours. Environ 510 kilomètres carrés restent sous contrôle syrien.

Le texte de l’ONU condamne aussi « fermement la poursuite des combats dans la zone de séparation » et demande « à toutes les parties au conflit interne en Syrie de cesser leurs activités militaires dans la zone d’opérations de la Fnuod et de respecter le droit international humanitaire ».

La résolution « insiste sur 1’obligation faite aux deux parties (Israël et la Syrie) de respecter pleinement et scrupuleusement les dispositions de 1’Accord de 1974 sur le dégagement des forces israéliennes et syriennes ».

Elle « demande aux parties de faire preuve de la plus grande retenue et d’empêcher toutes violations du cessez-le-feu et incursions dans la zone de séparation (et) encourage les parties à faire régulièrement appel à la FNUOD, en tant qu’instance de liaison, pour régler les questions d’intérêt commun ».

« Il ne devrait y avoir aucune activité militaire de quelque sorte que ce soit, notamment aucune opération militaire des Forces armées arabes syriennes, dans la zone de séparation », martèle le texte.

Alors que l’inquiétude internationale redouble face aux combats en cours dans le sud-ouest proche de la Syrie, la résolution « souligne qu’il ne devrait y avoir aucune activité militaire des groupes d’opposition armés dans la zone de séparation ».

Le Conseil de sécurité « demande instamment aux Etats membres de signifier clairement aux groupes d’opposition armés syriens présents dans la zone d’opérations de la FNUOD que celle-ci demeure une entité impartiale et qu’ils doivent cesser toute activité risquant de mettre en danger les soldats de la paix des Nations unies ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...