Gros incendie sur un chantier naval en Iran
Rechercher

Gros incendie sur un chantier naval en Iran

Un incendie s'est déclenché mercredi sur un chantier naval du port de Bouchehr dans le sud-ouest de l'Iran sans toutefois faire de victime, selon des médias locaux

Capture d'écran d'un incendie sur un navire dans le port de Bushehr, dans le sud de l'Iran, le 15 juillet 2020. (Capture d'écran : Twitter)
Capture d'écran d'un incendie sur un navire dans le port de Bushehr, dans le sud de l'Iran, le 15 juillet 2020. (Capture d'écran : Twitter)

Un incendie s’est déclenché mercredi sur un chantier naval du port de Bouchehr dans le sud-ouest de l’Iran, endommageant plusieurs bateaux en construction sans toutefois faire de victime, selon des médias locaux.

Selon Iribnews, le site internet de la télévision d’Etat, « un incendie de grande ampleur a frappé l’usine de bateaux de Delvar Kachti Bouchehr », couvrant le sud de la ville d’une épaisse fumée noire.

L’origine du sinistre n’a pas été communiquée mais selon Iribnews, les pompiers s’activent encore pour maîtriser le feu.

Le site de l’audiovisuel public a publié des images montrant un camion de pompiers et plusieurs hommes pulvérisant de l’eau sur au moins trois navires de pêche typiques du sud de l’Iran.

Sept bateaux sont endommagés mais personne n’a été blessé, a annoncé l’agence officielle Irna, citant un responsable local.

La province de Bouchehr abrite la centrale nucléaire éponyme, la seule du pays à ce jour, qui produit 1 000 mégawatts d’électricité. La centrale est située à une vingtaine de kilomètres de la ville.

Depuis début juillet, plusieurs incendies et explosions ont été rapportés en Iran.

Deux explosions ont eu lieu à Téhéran, l’une à proximité d’un site militaire et l’autre dans un hôpital (19 morts). Une troisième a eu lieu dans une usine au sud de la ville, faisant deux morts.

Ces événements ont été présentés officiellement comme des accidents, mais nombre d’Iraniens y voient plutôt le résultat d’actions clandestines israéliennes.

Téhéran est l’ennemi juré d’Israël, qui accuse notamment la République islamique de chercher à se doter de la bombe atomique pour un jour peut-être l’utiliser contre lui, ce que l’Iran nie.

Une autre explosion a eu lieu le 2 juillet au sein du complexe nucléaire de Natanz, situé à environ 250 kilomètres au sud de la capitale.

Les autorités, qui ont au début parlé d’un « accident », ont ensuite affirmé qu’elles n’en dévoileraient pas les causes pour le moment pour des « raisons de sécurité ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...