HaYamin HaHadash annonce la candidature d’un ancien pilote de l’armée
Rechercher

HaYamin HaHadash annonce la candidature d’un ancien pilote de l’armée

Récemment retourné à la vie civile, l'officier Matan Kahane a servi dans le même commando que le président du parti Naftali Bennett avant de rejoindre l'armée de l'air

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Le candidat de HaBayit HaYehudi, Matan Kahane, avant de quitter l'armée de l'air (Avichai Socher)
Le candidat de HaBayit HaYehudi, Matan Kahane, avant de quitter l'armée de l'air (Avichai Socher)

Le nouveau parti HaYamin HaHadash a annoncé vendredi l’arrivée d’un ancien pilote de l’armée de l’air israélienne et membre de commando sur ses listes pour les élections législatives du 8 avril.

Dans un communiqué, le parti a décrit le Colonel (réserviste) Matan Kahane comme un vieil ami du président du parti, Naftali Bennett, avec qui il a servi dans l’unité d’élite Sayeret Matkal au début des années 90, avant de devenir pilote et commandant d’un escadron de F-16.

Le soldat a été autorisé à rejoindre la vie civile en août, d’après le communiqué.

Naftali Bennett, ministre de l’Éducation, a loué les états de service militaire de Kahane et sa participation à « de nombreuses opérations de combat », et le décrit comme « un modèle pour la jeunesse religieuse et la jeunesse israélienne en général ».

« Peu de gens ont réussi la formation pour combattre dans la Sayeret Matkal, puis pour devenir pilote, avant de finir par devenir commandant d’un escadron d’avions de chasse, » a déclaré la co-fondatrice du parti, la ministre de la Justice, Ayelet Shaked. « Matan, un membre du mouvement sioniste religieux, représente la vraie droite idéologique. »

Col. (rés) Matan Kahane et Naftali Bennett dans la Sayeret Matkal (Crédit : autorisation)

Le religieux Kahane a, lui, annoncé que sa solidarité avec ses frères d’armes guiderait son travail au sein du parti qui a rappelé sa volonté de s’adresser à un large éventail de la société israélienne.

« Je me lance en politique car j’ai vu, en tant que commandant, que nous combattions ensemble sans vérifier si les uns ou les autres portent leur kippa, alors que dans la société israélienne, on regarde la kippa de l’autre plutôt que de regarder son cœur. »

Bennett et Shaked avait annoncé fin décembre leur départ du parti HaBayit HaYehudi pour former ‘un vrai partenariat entre juifs et laïcs », jugeant que le parti pilier du sionisme religieux avait perdu sa capacité à influencer le Premier ministre Benjamin Netanyahu et qu’une nouvelle plateforme de droite était nécessaire pour cela.

Bennett a affirmé la semaine dernière que la composition de leur liste électorale « renforcera le bloc de droite » et a promis que l’arrivée prévue de nouveaux candidats très en vue « créera de nouvelles surprises ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...