Hi-tech : Levée de fonds de 10,5 milliards de dollars cette année – un record
Rechercher

Hi-tech : Levée de fonds de 10,5 milliards de dollars cette année – un record

Ces levées de fonds sont supérieures en moyenne et à tous les stades - entre le mois de janvier et le 8 juin 2021- à celles de toute l'année 2020

Un "check" entre deux hommes, symbole de réussite. (Crédit :  (Worawut Prasuwan; iStock by Getty Images)
Un "check" entre deux hommes, symbole de réussite. (Crédit : (Worawut Prasuwan; iStock by Getty Images)

Le secteur technologique israélien a établi un nouveau record cette semaine en termes de nouveaux financements de capital alors que les firmes, au sein de l’État juif, sont parvenues à collecter un total de 10,5 milliards de dollars depuis le début de l’année – un chiffre équivalent à celui enregistré pour toute l’année 2020, qui était elle aussi sans précédent, mais en seulement six mois.

Les données ont été compilées par le biais de Start-Up Nation Central, qui suit l’évolution de l’écosystème technologique local.

L’augmentation des investissements dans les firmes technologiques israéliennes – ils sont réalisés majoritairement par des investisseurs étrangers – est même plus prononcée encore lorsqu’on la compare avec les performances en termes d’investissements dans le monde entier.

Tandis qu’Israël a enregistré une augmentation de 137 % pour les cinq premiers mois de 2021 en comparaison avec les cinq premiers mois de l’année 2020, selon les données de l’organisation Start Up Nation Central, la hausse des investissements à l’étranger a flirté seulement avec les 89 %. L’Europe a enregistré un bond de 123 % au cours de la même période contre 91 % aux États-Unis et 69 % en Asie, selon des données collectées par PitchBook.

Uri Gabai, directeur-général de l’Institut de recherche et de politique de Start-Up Nation Central. (Crédit : Miri Davidovitz)

« Ces financements sans précédent en 2021 indiquent que la croissance en 2020 n’a pas résulté d’un dynamisme à court terme lié à la COVID mais qu’elle a reflété la confiance de plus en plus marquée des plus grand investisseurs dans l’écosystème d’innovation israélien », a dit Uri Gabai, prochain directeur-général du nouvel Institut de recherche et de politique de Start-Up Nation Central dans une déclaration.

« L’augmentation significative de l’importance de l’accord d’investissement moyen reflète un écosystème en cours de maturation capable de maintenir sa compétitivité en tant que pôle global d’innovation technologique et en termes d’offres de solutions permettant de résoudre les problèmes. Nous espérons qu’un budget qui sera adopté par le prochain gouvernement se focalisera sur les politiques nécessaires pour encourager la croissance, notamment en renforçant l’impact économique de l’écosystème d’innovation et en prenant en charge la question de la pénurie chronique de ressources humaines dans le secteur technologique. »

De plus grosses levées de fonds

Les levées de financement ont en moyenne plus que doublé par rapport à l’année dernière, passant de 6,8 millions de dollars en 2020 à 14 millions de dollars en date du 8 juin 2021, ont révélé les données.

Concernant les cycles de croissance, la levée de fonds moyenne est passée de 26 millions de dollars en 2020 à 46 millions de dollars en 2021. Les firmes en tout début d’activité ont connu une augmentation similaire de leur financement moyen en passant de 4 à 8 millions de dollars.

La hausse significative des investissements dans les secteurs hi-tech et de l’innovation a, depuis le début de l’année, porté sur des stades plus avancés, la majorité des capitaux (64 %) ayant été investis dans des Séries C ou plus.

Cette année 2021 a d’ores et déjà établi un record concernant le nombre d’investissements dépassant les 100 millions de dollars. Il y en a eu trente jusqu’à présent – un chiffre à comparer avec les 21 qui ont été réalisés pendant toute l’année 2020.

Ces levées représentent 53 % de tous les capitaux collectés et, pour la première fois, elles représentent plus de la moitié du total des fonds qui ont été investis.

L’essentiel de ces financements a visé les firmes de cybersécurité, de fintech (technologies financières) et de solutions aux entreprises, ont noté les données. Ces trois secteurs ont attiré 6,2 milliards de dollars accumulés, soit 60 % de tous les investissements. Ces secteurs se basent tous sur des logiciels, ils sont fortement orientés B2B (business to business) et les firmes ont connu une augmentation énorme de demande de solutions, au cours de l’année passée, avec l’essor de plus en plus important du télétravail, a déclaré Start-Up Nation Central dans un communiqué.

Start-Up Nation Central, organisation créée en 2013, a pour ambition de servir de passerelle vers l’écosystème de l’innovation en Israël pour les sociétés multinationales, les gouvernements, les investisseurs et les ONG dans le monde entier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...