Rechercher

La jeune mère portée disparue depuis 4 jours serait en vie, selon la police

La tante de Sapir Nachum, qui n'a pas été vue depuis jeudi, lance un appel à l'aide ; la détention du conjoint de la jeune femme qui a été arrêté est prolongée d'une semaine

Sapir Nachum. (Crédit : Porte-parole de la police)
Sapir Nachum. (Crédit : Porte-parole de la police)

La police a déclaré, lundi matin, qu’elle supposait que la jeune mère de deux enfants qui a disparu depuis près de quatre jours était encore en vie.

Le chef du commissariat de la ville d’Akko, dans le nord du pays – où vivait Sapir Nachum, 24 ans – a indiqué que son « hypothèse de travail » était que la jeune femme était toujours vivante. Il a indiqué qu’aucune piste n’était négligée dans le cadre des recherches.

La police a arrêté samedi le conjoint de Nachum en lien avec sa disparition. Il s’agit d’un résident d’Akko âgé d’une trentaine d’années. Sa mise en détention a été prolongée d’une semaine dimanche soir par la cour des magistrats de Haïfa.

L’homme, le père des deux enfants de la portée-disparue, est connu des services de police et il a été arrêté, par le passé, pour des actes de vandalisme et des violences. Selon la famille de Nachum, il a été emprisonné pendant de nombreuses années.

Faras Brik, l’avocat du suspect, a indiqué que son client niait toute implication dans la disparition de Nachum.

Hodaya Tal, la tante de la jeune mère, a expliqué devant les caméras de la Douzième chaîne, lundi matin, que la famille était « brisée et impuissante ».

« On ne nous donne aucune information, sinon celle que les recherches de la police continuent encore », a-t-elle confié. « Je m’efforce d’être positive, de croire qu’ils vont la retrouver et qu’elle reviendra chez elle, qu’elle retrouvera ses enfants… Je ne veux penser à rien d’autre. »

La police israélienne recherche Spair Nachum, mère de deux enfants originaire d’Akko, le 5 juin 2022. (Crédit : Police israélienne)

Tal a ajouté que la famille est convaincue que le conjoint de Nachum a des complices qui pourraient retenir la jeune mère en otage alors que lui-même se trouve derrière les barreaux.

« Je supplie ceux qui qui peuvent la garder en otage pour le moment, indépendamment de l’endroit où elle se trouve : je vous en supplie, s’il vous plaît, laissez-la retrouver ses enfants », a-t-elle ajouté.

De son côté, la mère de Nachum a indiqué samedi qu’elle était inquiète du possible kidnapping de sa fille par son conjoint.

« Ma crainte, c’est que ma fille soit enfermée quelque part », a déclaré Suzy Nachum devant les caméras de la Douzième chaîne. « D’un côté, je crois qu’elle est en vie et de l’autre, non. J’ai rêvé qu’elle pleurait et qu’elle m’appelait à l’aide. »

Dimanche, les forces de l’ordre ont lancé d’importantes recherches, déployant des hélicoptères, des drones, des policiers à cheval, des jeeps et des brigades canines pour retrouver la jeune mère. Les équipes de recherche ont ratissé le secteur d’Akko tandis que la police a fait savoir qu’elle avait élargi sa zone de recherche aux localités d’Ibtin, de Rechasim et de Shfaram.

Nachum a été vue pour la dernière fois en personne lorsqu’elle a quitté son domicile, rue Herzl, jeudi matin, avec sa fille de deux ans qu’elle a déposée à la crèche. Elle est également mère d’un enfant de huit mois.

Les proches de Sapir Nachim craignent le pire depuis qu’elle a été aperçue pour la dernière fois entrant dans une voiture appartenant au père de ses enfants, un homme aux antécédents de violences. Namum était en conflit financier avec lui.

La police a fait savoir que toute personne susceptible d’apporter des informations dans cette affaire était appelée à se manifester dans le cadre de l’enquête sur cette disparition.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...