Rechercher

Intel lance sa 6e édition du programme Ignite pour les startups à Tel Aviv

C'est un total de 48 start-ups en début d'activité qui ont jusqu'à présent pris part à cet accélérateur de croissance depuis le lancement du programme en 2019

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

L'équipe de la start-up de technologie informatique Granulate, qui doit être achetée par Intel. (Crédit : Ravit Turkiya)
L'équipe de la start-up de technologie informatique Granulate, qui doit être achetée par Intel. (Crédit : Ravit Turkiya)

La 6e édition du programme Ignite qui a été mis en place par Intel pour les start-ups en Israël a commencé cette semaine. Il réunit 10 entreprises en tout début d’activité qui ont été sélectionnées sur un total de 200 dossiers.

Ce programme de 12 semaines se déroulera à Tel Aviv et chaque start-up participante travaillera avec des mentors, des experts de l’industrie et des responsables commerciaux dans le cadre d’un processus personnalisé. Objectif : faire croître et développer les activités commerciales de la jeune entreprise.

Intel a lancé le programme Ignite à Tel Aviv en 2019 pour exploiter le riche écosystème technologique israélien et pour aider les start-ups débutantes à évoluer et à devenir des firmes technologiques à fort impact et à la hauteur de leurs ambitions en termes d’innovation. Le programme s’est ultérieurement élargi à Munich, en Allemagne, et à Austin, au Texas, avec Tzahi (Zack) Weisfeld, qui a dirigé dans le passé le programme à Tel Aviv et qui a dorénavant pris le rôle de manager général et de directeur d’Intel Ignite.

C’est Ranny Nachmias, entrepreneur depuis 20 ans et qui a servi de mentor aux participants d’Ignite lors de la première et de la deuxième édition du programme, qui a repris le rôle en Israël. Nachmias a été le fondateur de la start-up Alcide, spécialisée dans les technologies de sécurité, en 2016. Il a été son directeur-général et il a créé les opérations de satisfaction client mondiales au sein de Dynamic Yield, une entreprise rachetée plus tard par McDonald’s.

Dans l’ensemble, Intel Ignite a travaillé jusqu’à présent avec 48 start-ups en Israël et avec 20 start-ups en Europe qui, depuis, ont soulevé 700 millions de dollars cumulatifs en fonds de capital-risque, a déclaré un porte-parole, s’appuyant sur des données internes.

A la fin du mois dernier, Intel a annoncé l’acquisition de la start-up de technologie informatique Granulate pour un prix d’environ 650 millions de dollars. Granulate, qui avait participé au tout premier programme Intel Ignite en 2019, a développé une couche d’optimisation basée sur l’intelligence artificielle qui aide à améliorer la performance informatique. Elle permet également de mieux prendre en charge les tâches en réduisant les temps de réponse de 40 % et en abaissant les dépenses informatiques de près de 60 %, a dit Granulate.

L’équipe de la start-up de technologie informatique Granulate, qui doit être achetée par Intel. (Crédit : Ravit Turkiya)

Les dix start-ups sélectionnées pour cette sixième édition – cela a été également le cas pour celles qui ont eu lieu auparavant – sont des entreprises spécialisées dans la deep tech (elles proposent des produits ou des services sur la base d’innovations de rupture par le biais de recherches scientifiques ou de génie innovantes – par exemple, dans l’intelligence artificielle, la robotique ou l’informatique quantique) et ce dans différentes industries, notamment dans la santé numérique, les capteurs, les outils de développement ou la cybersécurité.

Les start-ups participantes ont soulevé une moyenne de cinq millions de dollars de financement jusqu’à présent.

• Redefine.dev explique pouvoir résoudre les difficultés dans l’Intégration Continue (CI), où les développeurs fusionnent leurs changements de code, grâce à un logiciel prédictif.

• Verobotics a développé une solution robotique pour le maintien et la maintenance des gratte-ciel.

• Xyte a développé une solution basée sur le Cloud pour que les fabricants de matériel puissent réaliser « tout leur potentiel commercial ».

• Senser dit offrir « une expérience de service axée sur les données ».

• Predicta Med a créé une plateforme logiciel pour la détection précoce des maladies auto-immunes.

• Kahoona a développé une plateforme « de génération de first party data » pour le web ouvert qui permet aux entreprises d’exploiter les données de ses clients potentiels sans compromettre pour autant le droit à la vie privée des utilisateurs.

• Volumez explique construire « la première structure en son genre de gestion globale des données » pour simplifier le stockage des données dans différents environnements du Cloud.

• PxE déclare que sa technologie permet « aux machines de comprendre le monde ».

• Dual Bird Technologies est une start-up spécialisée dans l’accélération de l’analyse des données.

• Oligo Security est actuellement lancée en mode furtif.

Nachmias a fait savoir dans un communiqué que cette 6e édition  » a attiré un nombre impressionnant de candidatures issues de marchés verticaux de l’industrie ».

« Je suis très heureux à l’idée de voir comment les start-ups, dans cette prochaine édition, vont s’épanouir tout au long du programme », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...