Rechercher

Iran: manifestations anti-Israël pour la « Journée de Jérusalem »

Le chef de la Force Quds a dénoncé un "régime criminel" et des milliers d'Iraniens appellaient à la "mort" de l'État juif et des États-Unis et en brûlant des drapeaux

Des manifestants brûlent des représentations de drapeaux israélien, britannique et américain lors du rassemblement annuel pro-palestinien de la Journée d'Al-Quds, à Téhéran, en Iran, le vendredi 29 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Vahid Salemi)
Des manifestants brûlent des représentations de drapeaux israélien, britannique et américain lors du rassemblement annuel pro-palestinien de la Journée d'Al-Quds, à Téhéran, en Iran, le vendredi 29 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Vahid Salemi)

Des milliers d’Iraniens ont manifesté vendredi à travers le pays pour marquer la « Journée de Jérusalem » en soutien aux Palestiniens, alors que la tension est très vive depuis plus d’un mois dans les Territoires palestiniens et en Israël.

Depuis la Révolution islamique de 1979, la « Journée d’Al-Qods » (Jérusalem en arabe) a lieu tous les ans lors du dernier vendredi du ramadan, le mois de jeûne musulman, en solidarité avec les Palestiniens.

Les rassemblements, qui avaient été annulés ces deux dernières années en raison de la pandémie, ont eu lieu vendredi à Téhéran ainsi que dans les principales villes comme Machhad (nord-est), Ispahan (centre) et Tabriz (nord-est), selon des images diffusées par la télévision d’Etat IRIB.

« Mort à l’Amérique et à Israël », ont scandé les manifestants qui brandissaient des drapeaux palestiniens et iraniens. « Jérusalem est à nous », peut-on lire sur l’une des affiches.

L’Iran ne reconnaît pas Israël et soutient le Hamas et le Hezbollah, des groupes terroristes qui, comme Téhéran, appellent à la destruction de l’État juif. Israël considère l’Iran comme son principal ennemi au Moyen-Orient.

Des membres des Gardiens de la révolution iraniens se tiennent devant un missile Shahab-3 exposé lors du rassemblement annuel pro-palestinien de la Journée d’Al-Quds, à Téhéran, en Iran, le vendredi 29 avril 2022. (Crédit : AP Photo/Vahid Salemi)

L’agence de presse d’État IRNA a cité le chef du corps expéditionnaire paramilitaire du Corps des gardiens de la révolution islamique, connu sous le nom de Force Quds, qui a déclaré que l’Iran soutient tout groupe prêt à combattre Israël.

« Nous soutenons tout front qui se forme contre ce régime criminel, et nous soutiendrons toute communauté qui est prête à combattre ce régime criminel », a déclaré le général Esmail Ghaani lors d’un discours dans la ville de Mashhad, dans le nord-est du pays.

De nombreux hauts responsables iraniens ont assisté au rassemblement à Téhéran, notamment le président Ebrahim Raissi et le puissant commandant du CGRI, le général Mohammad Salami, qui a lancé un avertissement à Israël.

« Vous savez que nous sommes un peuple d’action et de réaction. Nos réponses sont douloureuses et nous préparons le terrain pour nos objectifs. Nous ne vous abandonnerons pas, attendez ; vous avez vu nos réponses « , a déclaré Salami, cité par l’agence de presse Mehr.

Il a également affirmé qu’Israël avait semé les graines de sa propre destruction.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...