Israël a frappé l’armée syrienne après un tir de mortier dans le Golan
Rechercher

Israël a frappé l’armée syrienne après un tir de mortier dans le Golan

Le mortier aurait atterri par erreur en territoire israélien après des affrontements entre différentes factions syriennes

La frontière israélo-syrienne sur le plateau du Golan. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
La frontière israélo-syrienne sur le plateau du Golan. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Un tir de mortier a touché un champ de mine sur la partie israélienne du plateau du Golan lundi soir, sans entraîner de blessé ni de dommage matériel. Ce tir a entraîné une frappe israélienne de représailles, a annoncé l’armée israélienne.

« Un tir perdu du conflit syrien a violé plus tôt [lundi] le territoire israélien au Golan », a déclaré Peter Lerner, porte-parole de l’armée, sur Twitter.

L’armée israélienne a déclaré que l’obus avait atterri dans le centre du plateau du Golan, près de la barrière de sécurité de la frontière syrienne.

« En riposte, l’armée de l’air a visé un lanceur de l’armée syrienne sur le plateau du Golan », a-t-il ajouté.

Le Golan syrien est devenu le site de combats intenses ces dernières années entre les forces du régime d’Assad et le front al-Nosra, affilié d’Al-Qaïda.

Plus récemment, la région a connu une activité effervescente du Hezbollah et des forces iraniennes al-Quds, qui ont tenté d’ouvrir un nouveau front potentiel contre Israël pour un futur conflit.

Plusieurs mortiers ont atterri en territoire israélien en conséquence des débordements des combats ces dernières années, éveillant l’inquiétude des habitants de la zone frontalière.

L’armée israélienne répond souvent aux tirs qui traversent la frontière en frappant des postes militaires syriens.

Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre, et l’Etat juif a pour politique de tenir Damas responsable de tous tirs de Syrie arrivant en Israël, quelque que soit la source du tir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...