Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

Israël arrête un ancien diplomate mexicain accusé de viol en vue de l’extrader

Andres Roemer a été salué en Israël pour avoir refusé de voter en faveur d'une résolution de 2016 contre l'État juif, lui valant d'être démis de son rôle d'ambassadeur à l'UNESCO

Andres Roemer, ancien ambassadeur du Mexique auprès de l'UNESCO. (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Andres Roemer, ancien ambassadeur du Mexique auprès de l'UNESCO. (Crédit : Capture d'écran YouTube)

La police a arrêté lundi l’ancien diplomate mexicain Andres Roemer à Tel Aviv en vue de son extradition vers son pays d’origine pour répondre à des accusations de viol.

Le Mexique avait déposé une demande d’extradition en 2021 et le département international du bureau du procureur de l’État a récemment décidé qu’il pourrait être renvoyé au Mexique.

La même année, un article du Financial Times citait les accusations de 11 femmes qui avaient affirmé que Roemer les avait agressées sexuellement à son domicile après les y avoir invitées pour des réunions de travail.

Roemer avait été largement salué en Israël après avoir été renvoyé en tant qu’ambassadeur mexicain à l’UNESCO pour avoir refusé de voter en faveur d’une résolution de 2016 qui niait effectivement les liens juifs avec Jérusalem.

En octobre 2016 – deux mois après l’arrivée de Roemer à l’UNESCO – l’envoyé avait quitté la salle pendant un vote portant sur une résolution au sujet de la Vieille Ville de Jérusalem parce qu’il ne voulait pas suivre les instructions de sa capitale, qui voulait voter en faveur de la résolution. Il avait été ensuite limogé de son poste.

Entre temps, le diplomate juif mexicain avait rencontré le Premier ministre Benjamin Netanyahu et avait été honoré par la Fédération séfarade américaine, le Centre Simon Wiesenthal et d’autres groupes juifs pour avoir contesté la résolution des Nations unies.

Une rue de Ramat Gan porte même son nom. La ville a jusqu’à présent refusé de retirer son nom à la suite des allégations d’agression sexuelle, affirmant que rien n’avait été prouvé.

Roemer, qui est également juriste, économiste et auteur dramatique, est le petit-fils du chef d’orchestre de l’Opéra de Vienne, Ernesto Roemer, qui avait fui l’Europe avant la Seconde Guerre mondiale. Se décrivant lui-même comme un « juif athée », il a grandi à Mexico et a été consul général du Mexique à San Francisco.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.