Israël importerait un milliard de dollars en pétrole des Kurdes irakiens
Rechercher

Israël importerait un milliard de dollars en pétrole des Kurdes irakiens

Jérusalem a acheté 19 millions de barils entre mai et août, selon le Financial Times ; les Kurdes nient vendre "directement ou indirectement" à Israël

Barils de pétrole. Illustration (Crédit : Wikipédia)
Barils de pétrole. Illustration (Crédit : Wikipédia)

Israël a importé pour près d’un milliard de dollars en pétrole de la région semi-autonome kurde de l’Irak au cours des derniers mois, a annoncé le Financial Times dimanche.

Selon l’article, Israël a acheté 19 millions de barils de pétrole kurde, pour environ 1 milliard, entre mai et août de cette année.

Le montant énorme représente deux-tiers des besoins en pétrole et constitue peut-être un moyen pour Jérusalem de soutenir le combat des Kurdes contre l’Etat islamique, expliquait-on dans l’article.

« C’est l’équivalent de 77 % de la demande israélienne moyenne qui tourne autour des 240 000 barils par jour. Plus d’un tiers de toutes les exportations du nord de l’Irak qui ont été expédiées du port turc de Ceyhan en Méditerranée, a été envoyé en Israël sur la période », précisait l’article.

Les sources de l’industrie ont déclaré qu’Israël a pu stocker ou exporter une partie du pétrole.

Le Gouvernement Régional Kurde a nié vendre du pétrole « directement ou indirectement » à Israël, mais a déclaré que sa préoccupation principale était de financer le combat contre l’Etat islamique et de maintenir le fonctionnement du gouvernement.

« Cela ne nous importe pas de savoir où le pétrole va une fois que nous l’avons livré aux intermédiaires », a déclaré un conseiller de haut rang du gouvernement turc à Erbil au Financial Times.

« Notre priorité est d’obtenir de l’argent liquide pour financer nos peshmerga contre Daesh [le terme arabe pour l’Etat islamique] et de payer les salaires des fonctionnaires ».

L’article soulignait qu’à part Israël, les Kurdes d’Irak ont exporté du pétrole vers l’Italie, la France et la Grèce, renforçant une dispute entre les dirigeants kurdes et irakiens sur les exportations de pétrole.

« Les exportateurs et les analystes de l’industrie ont suggéré qu’Israël obtient peut-être du pétrole kurde à un prix réduit, même si les officiels du Gouvernement Régional Kurde nient cela. D’autres ont suggéré qu’il peut s’agir d’un moyen d’Israël de financer le soutien aux Kurdes », a spéculé l’article.

Un article de février 2015 avait annoncé que le tanker kurde irakien, United Kalvrvta, avait accosté à Ashkelon avec un million de barils de pétrole brut à bord.

En 1960, Israël avait envoyé des conseillers du Mossad pour aider le dirigeant kurde Mulla Mustafa Barzani, et diriger les combats des Kurdes contre l’armée irakienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...