Israël prévoit de libérer Mohammed Allaan en novembre
Rechercher

Israël prévoit de libérer Mohammed Allaan en novembre

Membre du Jihad islamique, il avait frôlé la mort en août après avoir observé une grève de la faim d'environ 60 jours

Le prisonnier palestinien Mohammed Allaan, membre du Jihad islamique. (Crédit : AFP)
Le prisonnier palestinien Mohammed Allaan, membre du Jihad islamique. (Crédit : AFP)

Mohammed Allaan sera remis en liberté en novembre, a annoncé mercredi l’armée israélienne.

« Après l’examen du cas de Mohammed Allaan, il a été décidé que si aucun renseignement n’est reçu à son sujet, sa détention administrative ne sera pas renouvelée », peut-on lire dans un communiqué de l’armée.

Allaan, présenté par le Jihad islamique comme l’un des siens, avait frôlé la mort en août après avoir observé une grève de la faim d’environ 60 jours jusqu’à ce que la justice israélienne suspende son maintien en détention administrative.

Cette mesure extrajudiciaire permet à Israël d’emprisonner des suspects sans inculpation ni procès pour une durée de six mois renouvelables indéfiniment.

Allaan avait été arrêté le 6 novembre 2014 « sur la base de témoignages et d’informations selon lesquels il était en contact avec un terroriste du Jihad islamique en vue de commettre des attentats de grande envergure », selon des sources de sécurité israéliennes.

Sa détermination à combattre son placement en détention administrative, éventuellement jusqu’à la mort, avait mis les autorités israéliennes dans une impasse politique et humanitaire. Devant son état alarmant et des comas répétés, la Cour suprême avait fini par suspendre sa détention administrative.

A la mi-septembre, il a de nouveau été remis en détention administrative, jusqu’au 4 novembre.

Cette date correspond à l’échéance prévue de sa détention administrative, interrompue en août.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...