Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Israël prolonge la dérogation à la coopération entre banques israéliennes et palestiniennes

Cette prolongation est la contrepartie de la légalisation de 5 avant-postes de Cisjordanie et de l'imposition de sanctions à l'AP en réponse à des actions en justice intentées contre Israël

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich, chef du parti HaTzionout HaDatit, lors d'une conférence du journal israélien Makor Rishon, à Jérusalem, le 30 juin 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Finances Bezalel Smotrich, chef du parti HaTzionout HaDatit, lors d'une conférence du journal israélien Makor Rishon, à Jérusalem, le 30 juin 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich a prolongé une dérogation permettant la coopération entre le système bancaire israélien et les banques palestiniennes de Cisjordanie, malgré l’existence de sanctions, a déclaré dimanche le porte-parole du ministre.

Cette dérogation, qui devait expirer à la fin du mois de juin, permet aux banques israéliennes de traiter les paiements en shekels pour les services et les salaires liés à l’Autorité palestinienne (AP). Sans cette dérogation, l’économie palestinienne aurait été touchée.

Smotrich a prolongé la dérogation de quatre mois lors d’une réunion du cabinet jeudi soir, a déclaré son porte-parole.

Cette décision aurait été un élément d’un accord de contrepartie qui a vu le gouvernement légaliser cinq avant-postes en Cisjordanie et sanctionner des fonctionnaires de l’AP en raison des « pressions exercées par Ramallah en faveur de la reconnaissance unilatérale d’un État palestinien ».

La dérogation étend l’indemnisation aux banques israéliennes qui ont coopéré avec les banques palestiniennes après l’adoption des sanctions israéliennes contre l’AP.

La secrétaire au Trésor des États-Unis, Janet Yellen, avait déclaré en mai qu’il était important de maintenir les relations de correspondance bancaire israélo-palestinienne afin de permettre aux économies meurtries de la Cisjordanie et de la bande de Gaza de fonctionner.

La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, donnant une conférence de presse à la veille des réunions des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G20, à Sao Paulo, au Brésil, le 27 février 2024. (Crédit : Andre Penner/AP)

L’économie palestinienne dépend fortement de cette relation pour traiter les transactions effectuées en shekels israéliens. Quelque 53 milliards de shekels ont été échangés dans les banques palestiniennes en 2023, selon les données officielles.

Le cabinet de sécurité a voté jeudi soir en faveur de l’imposition de sanctions aux responsables de l’AP, une décision préconisée par Smotrich, ainsi que des sanctions à l’encontre des responsables de cette dernière.

Le ministre des Finances a déclaré que les sanctions étaient une réponse aux actions de Ramallah contre Israël devant la Cour pénale internationale (CPI), la Cour internationale de justice (CIJ) et les Nations unies, ainsi qu’à la décision de trois pays européens de reconnaître un État palestinien.

Ni la poursuite des mandats d’arrêt par la CPI, ni l’affaire de « génocide » contre Israël devant la CIJ n’ont été lancées par l’AP, mais Ramallah les a soutenues.

Karim Khan, le procureur en chef de la Cour pénale internationale (au centre), annonçant qu’il demande aux juges de la CPI d’émettre des mandats d’arrêt contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant, ainsi que les chef du Hamas Yahya Sinwar, Mohammed Deif et Ismaïl Haniyeh, le 20 mai 2024. (Crédit : CPI)

Smotrich a déjà menacé de supprimer des centaines de millions de shekels de recettes fiscales palestiniennes qu’Israël perçoit pour l’AP en vertu des Accords d’Oslo de 1993, arguant que la partie des fonds que Ramallah utilise pour payer les services et les employés à Gaza – environ 260 millions de shekels par mois – pourrait se retrouver entre les mains du Hamas.

Le 7 octobre, le groupe terroriste palestinien a lancé un assaut barbare et sadique sur le sud d’Israël, qui a fait près de 1 200 morts et lors duquel 251 personnes ont été prises en otage, déclenchant la riposte d’Israël à Gaza.

L’action de Smotrich a contribué à une crise financière au sein de l’AP jusqu’à ce qu’un accord soit conclu pour transférer les fonds via la Norvège, afin de s’assurer qu’aucun des fonds ne parviendrait au Hamas. La Norvège a confirmé le transfert des fonds en février.

Les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie coopèrent avec l’AP pour l’application de la loi, et les chefs de la sécurité israélienne ont mis en garde contre les mesures qui pourraient déstabiliser la situation précaire.

En signe de reconnaissance de l’intention des trois pays de reconnaître le statut d’État palestinien, annoncée la veille, le bâtiment de la municipalité de Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie, est orné des drapeaux de l’Espagne, de l’Irlande et de la Norvège, le 24 mai 4024. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Israël contrôle la Cisjordanie depuis la Guerre des Six Jours de 1967, mais ne l’a jamais annexée. Les gouvernements successifs affirment qu’Israël conserve le territoire à titre temporaire en attendant la résolution du conflit israélo-palestinien.

Smotrich, à qui les accords de coalition ont conféré une autorité étendue sur les affaires civiles en Cisjordanie, a récemment promis un changement « méga-spectaculaire » dans la manière dont la Cisjordanie est gouvernée. Il a précédemment appelé le gouvernement à annexer le territoire si Ramallah ne se désengageait pas de l’action juridique internationale contre Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.