Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

« J’ai vu beaucoup de corps » : ce que l’on sait depuis le début de l’assaut du Hamas

L'armée a annoncé qu'elle évacuerait dans les prochaines 24 heures tous les habitants résidant près du territoire palestinien sous contrôle du groupe terroriste

Des pompiers palestiniens éteignant un incendie qui faisait rage dans un bâtiment détruit par des frappes aériennes israéliennes dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. ( Crédit : Mohammed Abed/AFP)
Des pompiers palestiniens éteignant un incendie qui faisait rage dans un bâtiment détruit par des frappes aériennes israéliennes dans la ville de Gaza, le 8 octobre 2023. ( Crédit : Mohammed Abed/AFP)

L’offensive surprise, lancée samedi à l’aube par le mouvement terroriste islamiste palestinien Hamas au pouvoir à Gaza, a fait des centaines de morts dans les deux camps. Et, de nombreux Israéliens, civils et militaires, ont été enlevés par les terroristes palestiniens.

« La première phase est en train de s’achever […] par l’élimination de la grande majorité des forces ennemies qui se sont infiltrées sur notre territoire », a déclaré Benjamin Netanyahu en avertissant les Israéliens qu’ils étaient « embarqués dans une guerre longue et difficile ».

« Nous terminons de reprendre le contrôle total du territoire israélien », a déclaré Richard Hecht, porte-parole militaire, après que l’armée a fait état de « centaines » d’infiltrés encore présents dans les localités sud limitrophes de Gaza.

L’armée a annoncé qu’elle évacuerait dans les prochaines 24 heures tous les habitants résidant près du territoire palestinien.

Sous un déluge de roquettes tirées sur Israël, les terroristes du Hamas, ennemi juré d’Israël, à bord de véhicules, de bateaux et même de parapentes motorisés se sont joués de l’imposante barrière autour de Gaza, attaquant des positions militaires et des civils en pleine rue.

Les forces israéliennes ont riposté en pilonnant de nombreuses cibles à Gaza, alors que les combats se sont poursuivis au sol entre forces israéliennes et combattants palestiniens infiltrés.

Dimanche, les forces israéliennes ont repris le contrôle du commissariat de la police de Sdérot, limitrophe de Gaza, après avoir « neutralisé 10 terroristes qui s’y trouvaient », selon la police.

Les autorités israéliennes n’ont avancé aucun chiffre sur les civils et militaires enlevés par les combattants palestiniens, mais le site d’information israélien en ligne Ynet avance « une estimation d’une centaine de personnes ».

Des Israéliens à la recherche de leurs proches introuvables étaient interrogés en boucle sur les radios et les télévisions israéliennes dimanche. Certains expliquaient les avoir vus sur des vidéos d’otages du Hamas à Gaza circulant sur les réseaux sociaux.

Le Hamas et le Jihad islamique, un autre groupe terroriste palestinien, ont affirmé avoir capturé de « nombreux soldats » israéliens.

« Ce qui s’est passé est sans précédent en Israël », a reconnu Netanyahu, en commentant l’attaque la plus meurtrière dans le conflit israélo-palestinien depuis des décennies.

Les combats ont fait « plus de 350 morts » et « plus de 1 800 blessés » côté israélien, selon l’armée. Le Hamas a « massacré des civils » jusque dans leurs maisons. L’armée a donné la liste de 26 soldats, hommes et femmes, tués.

« J’ai vu beaucoup de corps », a dit à l’AFP Shlomi, un Israélien, à côté de cadavres recouverts sur une route près du kibboutz Gevim (sud).

Sur le front nord, l’armée israélienne a frappé à l’aide d’un drone une cible du Hezbollah libanais dans le sud du Liban, après que le mouvement terroriste chiite a tiré des obus sur un secteur contesté de la zone frontalière.

L’attaque du Hamas, d’une ampleur sans précédent, a été lancée quasiment 50 ans après la guerre israélo-arabe de 1973 qui avait pris Israël totalement par surprise, entraînant la mort de 2 600 Israéliens et faisant au moins 9 500 morts et disparus côté arabe en trois semaines de combat.

Les Brigades Al-Qassam, la branche militaire du Hamas, ont annoncé avoir déclenché l’opération baptisée « déluge d’Al-Aqsa » contre Israël et avoir tiré plus de « 5 000 roquettes » pour « mettre fin à tous les crimes de l’occupation ».

L’armée israélienne a compté plus de 3 000 tirs. Elle a déclenché l’opération « Sabres de fer » et mené des frappes aériennes sur l’enclave palestinienne, disant avoir détruit plusieurs bâtiments présentés comme des « centres de commandement » du Hamas.

Médecins sans frontières a déclaré qu’une frappe avait touché un hôpital dans l’enclave, causant plusieurs décès.

M. Netanyahu a annoncé la suspension des livraisons d’électricité, de nourriture et de biens d’Israël vers ce territoire palestinien.

Les écoles resteront fermées dimanche, début de la semaine en Israël.

L’attaque du Hamas a été condamnée par les Occidentaux et le président américain Joe Biden a assuré Israël de son « soutien inébranlable ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU doit tenir dimanche une réunion d’urgence sur la situation au Moyen-Orient.

Cette offensive a été lancée alors que des négociations entre Israël et l’Arabie saoudite sous l’égide des Etats-Unis, semblaient s’accélérer en vue d’une normalisation entre ces deux pays, un rapprochement majeur condamné par le Hamas et son allié iranien. L’Iran s’est d’ailleurs félicité de l’offensive du Hamas qu’il a aidé à fomenter.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.