Rechercher

Attaques aux pierres : l’armée va placer des réservistes dans les bus en Cisjordanie

Les jets de pierres - de la part des Palestiniens ou des partisans du mouvement pro-implantation israélien - sont fréquents et ont entraîné de graves blessures, voire des décès

Un bus qui a été la cible de jets de pierres et de bouteilles de verre sur la route 1, entre Jérusalem et Maale Adumim, le 16 septembre 2016. (Crédit : police israélienne)
Un bus qui a été la cible de jets de pierres et de bouteilles de verre sur la route 1, entre Jérusalem et Maale Adumim, le 16 septembre 2016. (Crédit : police israélienne)

L’armée a annoncé lundi qu’elle placera des soldats de réserve dans des bus qui circulent en Cisjordanie suite à des attaques aux pierres répétés à proximité du carrefour de Hizma, selon la presse israélienne.

Deux chauffeurs de bus ont été blessés au mois de novembre dans ce secteur de Cisjordanie qui se trouve au nord-est de Jérusalem.

Les jets de pierres – de la part des Palestiniens ou des partisans du mouvement pro-implantation israélien – sont fréquents et ont entraîné de graves blessures, voire des décès.

Ces dernières semaines ont été marquées par une recrudescence des violences commises par des Palestiniens contre des civils et des soldats israéliens en Cisjordanie et à Jérusalem. L’armée a déployé des soldats dans le secteur pour tenter d’empêcher d’autres attaques.

Illustration : les soldats israéliens regardent des habitants d’implantation masqués jeter des pierres à des manifestants palestiniens (non visibles sur la photo) pendant une manifestation contre la construction d’un avant-poste israélien aux abords du village de Turmusaya et de l’implantation de Shilo, au nord de Ramallah, en Cisjordanie, le 17 octobre 2019 (Crédit : JAAFAR ASHTIYEH / AFP)

Selon le rapport annuel de l’armée israélienne, 100 attaques ont été perpétrées en 2021 contre des Israéliens en Cisjordanie, contre 60 un an plus tôt, auxquels s’ajoutent 5 532 incidents impliquant des jets de pierre contre 4 000 l’année précédente.

Ces derniers mois, on a également constaté une augmentation des attaques violentes d’extrémistes israéliens contre des Palestiniens par rapport aux années précédentes, avec au moins 67 agressions de ce type signalées pendant la récolte des olives de cet automne, contre 42 l’année dernière, selon les chiffres de Tsahal rapportés par la radio de l’armée cette semaine.

En 2015, Israël a adopté une loi selon laquelle les personnes qui jettent des pierres sur des véhicules civils sont envoyées en prison pour une durée pouvant aller jusqu’à 10 ans, sans avoir à prouver l’intention nuisible de leurs actes.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...