John Cusack partage un tweet antisémite avec une citation néo-nazie
Rechercher

John Cusack partage un tweet antisémite avec une citation néo-nazie

Après les réactions négatives en ligne, l'acteur a supprimé son post et dénoncé un "bot", expliquant qu'il pensait avoir partagé une image pour la "justice pour les Palestiniens"

L'acteur John Cusack répond aux questions lors d'une conférence de presse pour le film "Chi-Raq", au Festival du Film de Berlin 2016 à Berlin, le mardi 16 février 2016. (AP Photo/Michael Sohn)
L'acteur John Cusack répond aux questions lors d'une conférence de presse pour le film "Chi-Raq", au Festival du Film de Berlin 2016 à Berlin, le mardi 16 février 2016. (AP Photo/Michael Sohn)

L’acteur américain John Cusack a retweeté mardi un mème antisémite sous-titré d’une citation néo-nazie, puis s’est excusé et a supprimé son retweet à la suite d’une réaction négative de ses followers sur le réseau social.

Le mème retweeté par Cusack représentait une main géante ornée d’une étoile bleue de David écrasant un groupe de personnes en dessous, accompagnée de la citation : « Pour savoir qui règne sur vous, cherchez qui vous n’avez pas le droit de critiquer. »

Le mème attribue à tort la citation au penseur français Voltaire, mais il s’agit en fait d’un extrait d’un essai de Kevin Strom, néonazi américain.

Cusack a ajouté sa propre légende à son tweet depuis supprimé, disant à ses followers de « suivre l’argent ».

Le message a immédiatement suscité une réaction négative de la part des utilisateurs, qui ont accusé Cusack de promouvoir des tropes antisémites sur les Juifs et le pouvoir.

Au début, Cusack a défendu son post, affirmant qu’Israël « commettait des atrocités contre les Palestiniens » et a dit à ses followers indignés qu’il avait simplement retweeté l’image, et ne l’avait pas créée.

Quelques heures plus tard, Cusack a supprimé le message, et accusé un bot d’être à l’origine de son retweet.

« Un bot m’a eu : je pensais que je soutenais un retweet pour la justice des Palestiniens – ça venait je pense d’une source différente d’un post précédent – ça n’aurait pas dû être retweeté… » a-t-il déclaré.

Mais beaucoup d’utilisateurs ne semblaient pas convaincu par ses explications, affirmant qu’il était invraisemblable qu’un bot soit responsable.

Alors que les critiques se multipliaient, Cusack a reconnu qu’il n’aurait pas dû retweeter le mème, bien qu’il a insisté sur le fait qu’il pensait qu’il s’agissait « d’un retweet sur les hôpitaux palestiniens bombardés ».

Plus tard, il s’est excusé en disant : « En réaction aux droits de l’homme des Palestiniens sous occupation israélienne, une question qui concerne tous ceux qui luttent pour la justice, j’ai [retweeté] et j’ai rapidement supprimé une image qui nuit à la fois aux amis juifs et palestiniens, et pour cela, je suis désolé. »

« L’utilisation de l'[Étoile de David], même si elle dépeint l’État d’Israël – commettant des violations des droits de l’homme – lorsqu’elle est combinée avec des tropes anti-juifs sur le pouvoir – est antisémite et l’antisémitisme n’a sa place dans aucun dialogue politique rationnel », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...