Jordanie : 11 membres du groupe EI accusés de planifier des attentats
Rechercher

Jordanie : 11 membres du groupe EI accusés de planifier des attentats

Le royaume hachémite fait partie de la coalition contre les djihadistes

(De gauche, en haut) le représentant de l'Union européenne Pierre Vimont, envoyé spécial des Nations Unies en Iraq Nickolay Mladenov, ambassadeur du Japon en Irak Kazuya Nashida, ministre chinois des Affaires étrangères Li Baodong, ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond, ministre libanais des Affaires étrangères Gebran Bassil, ministre des Affaires étrangères du Qatar, Khaled al-Attiyah, ministre des Affaires étrangères turc Melvut Cavusoglu, chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi, (De gauche, Moyen) ministre danois des Affaires étrangères Martin Liddegaard, ministre néerlandais des Affaires étrangères Frans Timmermans, ministre canadien des Affaires étrangères John Baird, ministre jordanien des Affaires étrangères Nasser Judeh, ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry, ministre espagnol des Affaires étrangères Jose Manuel Garcia-Margallo, Borge Brende norvégien des Affaires étrangères, le ministre tchèque des Affaires étrangères Lubormir Zaoralek, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, (de gauche, de face ) Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères saoudien, le prince Saoud al-Fayçal, ministre koweïtien des Affaires étrangères Cheikh Sabah Khaled al-Sabah, ministre des Affaires étrangères irakien Ibrahim al-Jaafari, le président irakien Fuad Masum, le président français François Hollande, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius , le Secrétaire d'Etat américaine John Kerry, la ministre italien des Affaires étrangères Federica Mogherini, ministre belge des Affaires étrangères Jean-Arthur Regibeau, ministre des Affaires étrangères Khalid bin Ahmed Al-Khalifa de Bahreïn posent pour une photo de groupe à la Conférence internationale sur la paix et la sécurité en Irak, le 15 septembre, 2014 au ministère des Affaires étrangères français à Paris le 15 Septembre, 2014 (Crédit : AFP PHOTO / POOL / MICHEL EULER)
(De gauche, en haut) le représentant de l'Union européenne Pierre Vimont, envoyé spécial des Nations Unies en Iraq Nickolay Mladenov, ambassadeur du Japon en Irak Kazuya Nashida, ministre chinois des Affaires étrangères Li Baodong, ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond, ministre libanais des Affaires étrangères Gebran Bassil, ministre des Affaires étrangères du Qatar, Khaled al-Attiyah, ministre des Affaires étrangères turc Melvut Cavusoglu, chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi, (De gauche, Moyen) ministre danois des Affaires étrangères Martin Liddegaard, ministre néerlandais des Affaires étrangères Frans Timmermans, ministre canadien des Affaires étrangères John Baird, ministre jordanien des Affaires étrangères Nasser Judeh, ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry, ministre espagnol des Affaires étrangères Jose Manuel Garcia-Margallo, Borge Brende norvégien des Affaires étrangères, le ministre tchèque des Affaires étrangères Lubormir Zaoralek, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, (de gauche, de face ) Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères saoudien, le prince Saoud al-Fayçal, ministre koweïtien des Affaires étrangères Cheikh Sabah Khaled al-Sabah, ministre des Affaires étrangères irakien Ibrahim al-Jaafari, le président irakien Fuad Masum, le président français François Hollande, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius , le Secrétaire d'Etat américaine John Kerry, la ministre italien des Affaires étrangères Federica Mogherini, ministre belge des Affaires étrangères Jean-Arthur Regibeau, ministre des Affaires étrangères Khalid bin Ahmed Al-Khalifa de Bahreïn posent pour une photo de groupe à la Conférence internationale sur la paix et la sécurité en Irak, le 15 septembre, 2014 au ministère des Affaires étrangères français à Paris le 15 Septembre, 2014 (Crédit : AFP PHOTO / POOL / MICHEL EULER)

La sécurité jordanienne a arrêté onze membres de l’organisation Etat islamique accusés de préparer des attentats dans le royaume, a annoncé dimanche un responsable jordanien.

Selon ce responsable de la sécurité, cité par l’agence officielle Petra, les « onze membres de Daesh (acronyme arabe de l’Etat islamique) arrêtés récemment ont avoué qu’ils planifiaient des attentats terroristes dans le royaume contre des institutions vitales afin de semer l’anarchie dans le pays ».

La Jordanie fait partie des pays participant d’une manière ou d’une autre, à la coalition contre l’organisation Etat islamique (EI) mise en place par les Etats-Unis.

A l’issue d’une récente tournée diplomatique, le secrétaire d’Etat américain John Kerry a obtenu à Jeddah l’engagement, éventuellement militaire, de dix pays arabes, dont l’Arabie saoudite.

L’avancée des djihadistes de l’EI en Irak et en Syrie fait craindre une contagion en Jordanie, un pays déjà confronté à l’afflux de plus de 600 000 réfugiés syriens et à des groupes islamistes locaux.

En visite mercredi à Paris, le roi Abdallah II de Jordanie et le président François Hollande « ont exprimé leur soutien à la mobilisation internationale (contre) les organisations terroristes et les groupes radicaux ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...