Rechercher

Journée des océans : Collecte de déchets dans les eaux de l’ancien port de Césarée

Les bénévoles ont sorti 45 kilos de déchets entre les piliers et les ruines submergés du port ; d'autres équipes sont intervenues à plusieurs endroits de la côte méditerranéenne

Ilan Ben Zion est journaliste au Times of Israel. Il est titulaire d'une maîtrise en diplomatie de l'Université de Tel Aviv et d'une licence de l'Université de Toronto en études du Proche-Orient et en études juives

Un plongeur bénévole ramasse des déchets, à l'occasion de la Journée mondiale des océans, dans le port romain de l’ancienne Méditerranée de Césarée, en Israël, le 10 juin 2022. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
Un plongeur bénévole ramasse des déchets, à l'occasion de la Journée mondiale des océans, dans le port romain de l’ancienne Méditerranée de Césarée, en Israël, le 10 juin 2022. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Les plongeurs qui visitent l’ancien port maritime de Césarée, sur la côte méditerranéenne d’Israël, trouvent parfois des trésors, mais ce vendredi, ce sont des déchets qu’ils cherchaient.

Vingt-six plongeurs bénévoles ont sorti quelque 45 kilogrammes de déchets entre les piliers engloutis et les ruines submergées du site historique de Césarée Maritima, dans le cadre d’une initiative prise dans le cadre de la Journée mondiale des océans des Nations unies.

Des dizaines d’autres plongeurs, qui s’étaient dispersés sur la côte méditerranéenne d’Israël et dans les récifs de la mer Rouge, dans la station balnéaire israélienne d’Eilat, ont pour leur part extrait plus de 150 kilogrammes de déchets de l’eau.

Parmi les détritus polluant les côtes, des bouteilles et des sacs, des filets et des lignes de pêche, des canettes en aluminium, des serviettes de plage et parfois des objets saugrenus, comme une chaise longue.

Ces plongées ont été organisées par la Fédération israélienne de plongée, avec le soutien du ministère de la Protection de l’environnement et de l’Autorité de la nature et des parcs, qui gère les zones côtières, dont le port romain de Césarée.

L’ONU a célébré la Journée mondiale des océans mercredi, mais les plongeurs bénévoles se sont mis à l’eau vendredi et samedi, au moment du week-end en Israël.

Le programme de l’ONU pour l’environnement précise que l’équivalent d’un camion à ordures rempli de plastique est déversé dans l’océan à chaque minute. Les déchets plastiques peuvent prendre des siècles à disparaître et ils sont à l’origine de dégâts importants au sein des écosystèmes marins.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...