Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Katz : Nous sommes en pleine 3e guerre mondiale, et ma priorité, ce sont les otages

Lors de la cérémonie de passation des pouvoirs, le chef de la diplomatie sortante a souligné les résultats obtenus au cours son mandat d'un an

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le ministre des Affaires étrangères sortant Eli Cohen (G) et son remplaçant Israël Katz se serrent la main lors de la cérémonie à Jérusalem marquant la passation de pouvoir, le 2 janvier 2024 (Crédit : Shlomi Amsalem/Ministère des Affaires étrangères)
Le ministre des Affaires étrangères sortant Eli Cohen (G) et son remplaçant Israël Katz se serrent la main lors de la cérémonie à Jérusalem marquant la passation de pouvoir, le 2 janvier 2024 (Crédit : Shlomi Amsalem/Ministère des Affaires étrangères)

Lors d’une cérémonie à Jérusalem marquant le début de son mandat de ministre des Affaires étrangères, Israël Katz a déclaré mardi qu’Israël était « au plus fort de la Troisième Guerre mondiale contre l’Iran et l’islam radical ».

Katz, qui vient remplacer Eli Cohen à la tête de la diplomatie israélienne conformément à leur accord de rotation, s’engage à « atteindre notre objectif de renverser le Hamas ».

S’adressant aux diplomates et aux employés du ministère, le chef du Likud a souligné que sa priorité absolue était de ramener les otages chez eux : « Notre engagement au niveau national et ministériel est avant tout de ramener les otages à la maison grâce à de nouvelles initiatives, d’exercer une pression mondiale ».

Il écrit également sur X que sa principale préoccupation porte sur « les otages. Les otages. Les otages. »

On estime que 129 otages enlevés par le Hamas le 7 octobre sont toujours à Gaza – pas tous en vie – après que 105 civils ont été libérés de la captivité du Hamas au cours d’une trêve d’une semaine à la fin du mois de novembre.

Il a ensuite ajouté que sa deuxième priorité était de maintenir la légitimité internationale de la poursuite de la lutte contre le Hamas à Gaza et le Hezbollah au Liban.

Le député du Likud Israël Katz s’exprimant lors d’une conférence organisée par le journal Makor Rishon, au Centre de Convention International de Jérusalem, le 21 février 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Cohen, qui est aujourd’hui ministre de l’Énergie, a également souligné les efforts qu’il a déployés pour que les otages restent dans l’esprit des dirigeants internationaux et a déclaré que le travail du ministère des Affaires étrangères depuis le 7 octobre a permis d’obtenir « un soutien auquel personne ne croyait ».

Dans une conversation avec The Times of Israel dimanche, Cohen a souligné les accomplissements du ministère des Affaires étrangères au cours de la guerre contre le Hamas, notamment l’aide militaire américaine, le fait que peu de pays occidentaux ont fait pression pour mettre fin à la lutte contre le Hamas, et les délégations de membres des familles des otages qui l’ont accompagné lors de réunions à l’étranger.

Les familles se sont rendues par avion aux sièges des Nations unies, de l’Union européenne et de la Croix-Rouge.

Cohen a également accueilli 30 chefs d’État et ministres des Affaires étrangères en Israël depuis le début de la guerre à Gaza.

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères sortant s’est retrouvé au centre de controverses tout au long de son mandat.

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen lors d’une interview au ministère des Affaires étrangères, à Jérusalem, le 12 juin 2023. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Dans son discours inaugural au ministère des Affaires étrangères, il avait déclaré qu’Israël « parlerait moins » de la guerre en Ukraine, une déclaration que de nombreux alliés avaient interprétée comme une indication que le nouveau gouvernement ne critiquerait pas publiquement la Russie. Il avait également annoncé qu’il s’entretiendrait avec le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avant de répondre à un appel d’un responsable ukrainien, ce qui avait suscité la colère de Kiev.

Mais avec la guerre à Gaza, les condamnations d’Israël par Moscou et le refus de condamner le Hamas, les relations entre les deux pays semblent s’être encore refroidies.

En août, Cohen avait révélé qu’il avait rencontré la ministre libyenne des Affaires étrangères, ce qui avait contraint cette dernière à fuir son pays. MCohen a été largement critiqué pour avoir rendu publique sa rencontre avec Najla Mangoush.

A LIRE : Comment Netanyahu et Cohen ont transformé les avancées avec la Libye en débâcle

Des personnalités de l’opposition avaient condamné son manque de jugement « amateur et irresponsable » et des sources gouvernementales de haut rang l’avaient accusé d’avoir porté gravement atteinte à la diplomatie israélienne.

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen et le ministre néerlandais des Affaires étrangères Henke Bruins Slot rencontrent les familles des otages faits prisonniers par le Hamas à Gaza au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem le 20 novembre 2023. (Crédit : Miri Shamanowitz, ministère des Affaires étrangères)

Il a également été récemment accusé d’avoir politisé sa fonction en ordonnant la délivrance de passeports diplomatiques à des membres éminents de son parti, le Likoud, mais les fonctionnaires du ministère ont réfuté ces accusations.

Cohen a occupé ce poste pendant un an, conformément à un accord de rotation interne du Likud.

Bien qu’il ait quitté le ministère des Affaires étrangères, Cohen restera membre du cabinet de sécurité et redeviendra ministre des Affaires étrangères en 2026, à condition que le gouvernement actuel soit toujours au pouvoir.

Katz avait déjà occupé le poste de ministre des affaires étrangères de 2019 à 2020.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.