Kerry croit possible une relance des pourparlers de paix israélo-palestiniens
Rechercher

Kerry croit possible une relance des pourparlers de paix israélo-palestiniens

"Nous espérons qu'il y aura une voie pour tenter d'avancer", a plaidé le chef de la diplomatie américaine

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry à Singapour, le 4 août 2015 (Crédit : AFP / POOL / BRENDAN SMIALOWSKI)
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry à Singapour, le 4 août 2015 (Crédit : AFP / POOL / BRENDAN SMIALOWSKI)

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a déclaré mercredi qu’il croyait en une possible relance de pourparlers de paix en Israël et les Palestiniens, au lendemain d’une offre en ce sens du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Je crois qu’il y a une chance et je pense qu’il est impératif que nous ne perdions pas de vue cette question d’un iota », a estimé M. Kerry sur la télévision MSNBC qui l’interrogeait sur les chances de prochaines avancées sur ce dossier ou de discussions à venir entre Israël et les Palestiniens.

Mardi, le Premier ministre Netanyahu a affirmé qu’il était prêt à engager immédiatement et sans conditions préalables des pourparlers de paix directs avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

« Je viens de lire aujourd’hui que le Premier ministre Netanyahu a dit qu’il était prêt à des négociations ouvertes, sans préconditions. Attendons et voyons ce qui se passe », s’est félicité John Kerry.

« Nous espérons qu’il y aura une voie pour tenter d’avancer », a encore plaidé le chef de la diplomatie américaine qui a toujours dit n’avoir jamais perdu l’espoir de relancer le processus de paix israélo-palestinien bloqué depuis près d’un an et demi.

M. Kerry avait lui même fait redémarrer les négociations directes fin juillet 2013, avant leur échec en avril 2014.

Washington privilégie la voie des discussions directes entre Israël et les Palestiniens pour aboutir à une solution à deux Etats. Les Américains sont au contraire hostiles aux démarches palestiniennes à l’ONU en vue d’une reconnaissance internationale.

Pour autant, les relations entre les Etats-Unis et leur indéfectible allié israélien se sont terriblement refroidies depuis l’échec de la médiation américaine du printemps 2014, notamment en raison de la poursuite de la construction israélienne dans les Territoires palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...