La commission électorale interdit à Netanyahu le slogan « Retour à la vie »
Rechercher

La commission électorale interdit à Netanyahu le slogan « Retour à la vie »

L'utilisation de l'expression "Retour à la vie" du ministère de la Santé pourrait induire l'électeur à associer la campagne de vaccination au parti du Likud, et saper la confiance

Des employés israéliens accrochent de grandes affiches de la campagne électorale du parti Likud, dans le cadre de la campagne électorale du Likud, à Jérusalem, le 10 mars 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)
Des employés israéliens accrochent de grandes affiches de la campagne électorale du parti Likud, dans le cadre de la campagne électorale du Likud, à Jérusalem, le 10 mars 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

La commission centrale électorale a interdit mardi au parti Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu d’utiliser le slogan de campagne « Retour à la vie », une référence à la guérison d’Israël après la pandémie.

Le slogan a été interdit parce qu’il avait été repris d’une campagne du ministère de la Santé visant à encourager la vaccination, a rapporté le site d’information Walla.

Le juge Uzi Fogelman a déclaré dans son jugement que l’utilisation du slogan du ministère de la Santé « pourrait donner l’impression que la campagne du gouvernement était également menée au nom du parti ».

« L’utilisation par un parti ou un candidat dans sa propagande électorale de la campagne de vaccination du ministère de la Santé peut créer une image d’identification entre le service public et le candidat, identification qui pourrait porter atteinte à la confiance du public dans le service public et à son image de neutralité », a déclaré M. Fogelman.

La commission électorale a accepté une requête contre l’utilisation du slogan par le Likud de la part d’un groupe appelé National Responsibility et a ordonné au Likud de payer une amende de 3 000 NIS.

Le groupe avait également cherché à interdire au Likud et à Netanyahu de faire campagne dans les centres de vaccination et les dispensaires, mais la commission électorale a déclaré qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves que les visites de campagne dans les centres de vaccination violaient les règles interdisant l’utilisation de biens publics pour faire campagne.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et le ministre de la Santé Yuli Edelstein, à droite, dans un centre de vaccination de la Leumit contre le coronavirus à Tel Aviv avec la cinq-millionième Israélienne à avoir reçu une dose de vaccin (hors cadre), le 8 mars 2021. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le Likud a déclaré qu’il modifiait le slogan lundi après que le procureur général Avichai Mandelblit a déclaré qu’il ne devait pas être utilisé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...