La kippa bleue, un roman sur la quête de soi
Rechercher

La kippa bleue, un roman sur la quête de soi

L'économiste David Allouche écrit un livre où un homme décide de renoncer à la foi et de partir à la recherche de lui-même à l'aide de sa muse, Carla

Couverture de "La Kippa bleue", premier roman de David Allouche (Crédit; capture d'écran/éditions Eyrolles)
Couverture de "La Kippa bleue", premier roman de David Allouche (Crédit; capture d'écran/éditions Eyrolles)

« J’écris quand je suis heureux et j’écris pour donner de la joie, » affirme David Allouche, un romancier qui débute et propose avec La kippa bleue (sortie prévue le 15 novembre) une histoire initiatique romantique sur fond de quête spirituelle.

« Kippour, c’est le jour que Sasha Cohen a choisi pour annoncer à son père qu’il ne croit plus en Dieu. Deux jours le séparent de cette confrontation, » déclare Eyrolles, l’éditeur de David Allouche.

« Au fil de ses rencontres et de ses déambulations parfois hallucinées dans Paris, se dessine le caractère d’un jeune homme impétueux et romantique qui entend conquérir sa liberté et son autonomie intellectuelle et affective ».

Grâce à une femme nommée Carla « sa muse, » il commence à faire l’apprentissage de la liberté, et entre dans la vie adulte.

David Allouche est un économiste diplômé de Télécom ParisTech et de l’Essec, intervenant parfois dans les médias sur des questions économiques.

La Kippa Bleue, David Allouche, Eyrolles, 14 euros

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...