La mosquée de Manchester a refusé d’enterrer le terroriste
Rechercher

La mosquée de Manchester a refusé d’enterrer le terroriste

La communauté musulmane aurait accepté la demande officielle pour que le corps de Salman Abedi ne soit pas enterré dans la ville

Salman Abadi, le terroriste présumé qui a tué 22 personnes et fait plus de 100 blessés dans un attentat suicide pendant un concert d'Ariana Grande à Manchester, le 22 mai 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube/BBC News)
Salman Abadi, le terroriste présumé qui a tué 22 personnes et fait plus de 100 blessés dans un attentat suicide pendant un concert d'Ariana Grande à Manchester, le 22 mai 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube/BBC News)

Une importante mosquée aurait refusé d’enterrer les restes du terroriste kamikaze qui a tué 22 personnes la semaine dernière à Manchester, en Angleterre, dans un contexte où les autorités tentent d’empêcher ses funérailles au sein de la ville.

La mosquée du centre de Manchester, qui s’occupe des funérailles religieuses de la communauté musulmane de la ville, a déclaré que son comité exécutif avait décidé de ne pas enterrer le corps de Salman Abedi si cela était demandé, a annoncé mercredi le Times londonien.

Le Manchester Evening News avait affirmé que le corps d’Abedi était gardé dans une morgue de la région de Manchester. Une source a dit au journal que les autorités feraient « tout ce qui est en leur pouvoir » pour empêcher qu’Abedi soit enterré ou incinéré dans la ville.

Selon le Times, la mosquée du centre de Manchester a accepté les demandes de la municipalité de ne pas enterrer le corps pendant le « service de funérailles » traditionnel qu’elle a organisé.

Il n’a pas été précisé qui serait responsable du corps, ni ce que la ville prévoyait d’en faire.

L’attentat a tué 22 personnes et en a blessé plus de 100 à la fin d’un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande.

La question des funérailles d’Abedi fait écho au débat qui fait rage en Israël sur l’enterrement des terroristes palestiniens qui ont mené des attaques contre des Israéliens.

Les autorités israéliennes refusent régulièrement de rendre les corps des terroristes à leurs proches de peur que les funérailles ne se transforment en rassemblements de masse soutenant d’autres attaques terroristes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...