Rechercher

La Suède accusée de « persécuter » des Juifs qui éduquent leurs enfants à domicile

Berel Lazar, un des deux grands rabbins russes, condamne les lourdes amendes infligées à une famille juive au terme d’un différend juridique de plusieurs années avec les autorités

Le rabbin Berel Lazar à son bureau à Moscou, le 5 février 2018. (Crédit : Ariel Schnabel)
Le rabbin Berel Lazar à son bureau à Moscou, le 5 février 2018. (Crédit : Ariel Schnabel)

Un des plus grands rabbins du mouvement Habad a accusé la Suède de « persécution » contre un couple hassidique qui veut éduquer ses enfants à la maison à Göteborg.

Berel Lazar, l’un des deux grands rabbins de Russie, a déclaré dans une lettre ouverte datée du 10 octobre qu’il s’est adressé au gouvernement suédois. Il s’y est plaint des lourdes amendes imposées à la famille du rabbin Alexander Namdar et sa femme, Leah, au terme d’un différend juridique de plusieurs années avec les autorités suédoises concernant le désir de sa famille d’éduquer leurs enfants à la maison.

Les Namdar, émissaires du mouvement Habad à Göteborg, vivent en Suède depuis 27 ans. Dans leur demande de scolarisation à domicile, ils ont évoqué leur sensibilité religieuse et l’exposition des institutions juives, y compris les écoles, aux attaques antisémites.

“Cette persécution est une source d’inquiétude majeure”, a écrit Lazar, notant que le gouvernement a condamné les Namdar à une amende de 84 000 dollars.

En 2012, un collège de trois juges issus des cours d’appel administratives de la ville, a déclaré que Leah Namdar, enseignante, et son mari pourraient continuer à dispenser les cours à la maison à leurs enfants.

La loi suédoise autorise l’enseignement à domicile dans des « circonstances spéciales », mais la religion n’est pas prise en compte.

Le ministère de l’Education a fait appel mais a perdu devant les autres juridictions. Le ministère attend maintenant une décision de la Cour suprême.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...