La vente d’armes israéliennes explose avec une augmentation de 41,5 % en un an
Rechercher

La vente d’armes israéliennes explose avec une augmentation de 41,5 % en un an

Les exportations dans le domaine de la défense ont fait un bond passant de 6,5 M de $ en 2016 à 9,2 M de $ en 2017, principalement vers les pays d’Asie et du Pacifique, dont l’Inde

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

La Marine israélienne teste son nouveau missile de défense Barak 8, le 26 novembre 2015. Illustration. (Crédit : unité des portes-paroles de l'armée)
La Marine israélienne teste son nouveau missile de défense Barak 8, le 26 novembre 2015. Illustration. (Crédit : unité des portes-paroles de l'armée)

Les ventes d’armes israéliennes ont fortement augmenté, de 41,5 % de 2016 à 2017, selon les chiffres publiés par le ministère de la Défense mercredi, y compris avec une vente d’arme d’un système de missile de défense à l’Inde.

Les exportations du matériel de défense ont rapporté 9,2 milliards l’année dernière, à comparer aux 6,5 milliards de dollars en 2016 et aux 5,7 milliards de dollars l’année précédente, selon la Direction de la Coopération de Défense Internationale du ministère de la Défense, connu comme SIBAT.

« C’est une réussite extraordinaire de toute point de vue, qui a été obtenue grâce au dur travail du SIBAT et des industries de la défense et à un certain nombre d’accords avec des pays étrangers », a déclaré dans un communiqué le Ministre de la Défense Avidgor Liberman.

Cette augmentation significative peut aussi être mise sur le compte des efforts réalisés par le ministère de la Défense au cours des dernières années pour déréguler l’industrie des armements et simplifier la tâcher des entreprises israéliennes voulant exporter leurs technologies.

Michel Ben-Baruch, le chef du SIBAT, a déclaré aux journalistes qu’il s’attend à voir des niveaux similaires dans les exportations de la Défense en 2018.

Michel Ben Baruch, directeur de SIBAT. (Crédit : autorisation)

L’Asie est restée le marché principal pour les exportations israéliennes de défense, représentant 58 % des ventes d’armes en 2017. L’Europe et l’Amérique du Nord étaient ensuite les plus importants clients d’Israël. L’Afrique, qui avait enregistré une forte augmentation des ventes d’armes en 2016, a représenté seulement 5 % des exportations en 2017.

Israël a sensiblement augmenté ses ventes de missiles – y compris ceux utilisés dans la défense aérienne – en 2017. Ces exportations ont bondi de plus de 70 % par rapport à l’année dernière, représentant près d’un tiers de toutes les ventes d’armes israéliennes.

Cela peut en grande partie être attribué à la vente pour un montant de 630 millions de dollars du système de missile de défense Barak 8 d’Israël à l’Inde, mais Ben-Brauch a souligné que « ce n’est pas seulement le Barak 8, mais plusieurs autres contrats ».

Les radars et les systèmes électroniques ont représenté 17 % des ventes d’armes. Les produits de la guerre informatique et les drones – deux domaines pour lesquels Israël est certainement le plus connu – ont respectivement compté pour seulement 5 % et 2 % des ventes d’armes.

Même s’il n’a pas fourni de décompte précis, Ben Baruch a déclaré que la majorité des exportations en matière de défense provenait des plus grandes entreprises – comme Rafael, les Industries Aérospatiales Israéliennes et les Industries militaires israéliennes – et non des plus petites entreprises.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...