L’AP offrirait 20 M $ de subventions à Jérusalem-Est
Rechercher

L’AP offrirait 20 M $ de subventions à Jérusalem-Est

Ces subventions versées à la partie orientale de la ville couvriront des logements, l'électricité et les dégâts entraînés par les violences

Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, durant une réunion à Ramallah, en Cisjordanie, le 25 juillet 2017. (Crédit : Abbas Momani/AFP)
Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, durant une réunion à Ramallah, en Cisjordanie, le 25 juillet 2017. (Crédit : Abbas Momani/AFP)

La Deuxième chaîne a apporté plus de détails sur la décision de l’Autorité palestinienne de subventionner les habitants de Jérusalem-Est suite aux tensions et aux manifestations des deux dernières semaines.

Selon la chaîne, l’AP a alloué 20 millions de dollars, l’équivalent de 71 millions de shekels, en soutien aux Palestiniens qui habitent à Jérusalem.

Ces fonds seront notamment utilisés pour le paiement d’études universitaires, de dettes, pour aider les entreprises privées et subventionner l’électricité pour tous les habitants de la Vieille Ville.

Environ 15 millions de dollars seront consacrés à la conservation et aux réparations effectuées sur des habitations de Jérusalem-Est, et tous les propriétaires de petites entreprises de la Vieille ville recevront la somme de 1 000 dollars au cours des trois prochains mois pour aider à éponger les pertes essuyées lors des violences.

1 000 dollars seront également versés à environ 500 « gardiens » d’Al-Aqsa, rapporte la chaîne.

Ce reportage à la télévision survient après deux semaines de vives tensions dans un contexte de protestations des Palestiniens face aux mesures de sécurité adoptées au mont du Temple de Jérusalem, connu par les musulmans sous le nom de Haram al-Sharif (Noble Sanctuaire).

Israël a installé des dispositifs de sécurité à l’entrée de ce lieu saint après un attentat terroriste au cours duquel trois terroristes arabes israéliens ont tué deux policiers sur le site du complexe du mont du Temple le 14 juillet à l’aide d’armes à feu qu’ils avaient fait entrer clandestinement sur le site. La semaine dernière, dans un cadre de vives pressions de la part des Palestiniens, Israël a retiré ces détecteurs de métaux et les caméras placées autour du complexe.

La semaine dernière également, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a annoncé qu’il avait suspendu la coordination sécuritaire avec Israël pour protester contre la présence de ces installations de détection.

La coordination sécuritaire entre Israël et l’AP, mise en place depuis des années malgré des liens diplomatiques presque gelés, est considérée comme essentielle pour Israël comme pour la faction du Fatah d’Abbas afin de contenir la violence en Cisjordanie, en particulier de la part du groupe terroriste du Hamas.

Samedi, le Times of Israël a appris que l’AP avait continué à procéder à des arrestations de membres du Hamas en Cisjordanie et ce malgré le gel de la coopération entre les forces sécuritaires israéliennes et palestiniennes.

La coopération sécuritaire rependra « peu à peu », selon un responsable palestinien.

Avi Issacharoff a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...