L’armée annonce une école de formation commando pour les unités spéciales
Rechercher

L’armée annonce une école de formation commando pour les unités spéciales

Une nouvelle base, dont l’établissement définitif aura lieu d'ici 2019, fait partie du plan de l'armée pour réunir les unités d'élite en une seule brigade

Salut militaire de Gadi Eisenkot, chef d'état major de l'armée israélienne, lors de la cérémonie commémorative de la Guerre de Kippour le 13 octobre 2016 au mont Herzl. (Crédits : Hadas Parush/Flash90)
Salut militaire de Gadi Eisenkot, chef d'état major de l'armée israélienne, lors de la cérémonie commémorative de la Guerre de Kippour le 13 octobre 2016 au mont Herzl. (Crédits : Hadas Parush/Flash90)

Une nouvelle base, dont l’établissement définitif aura lieu d’ici 2019, fait partie du plan de l’armée pour réunir les unités d’élite en une seule brigade

Le chef d’état-major de l’armée, le général Gadi Eizenkot, a approuvé dimanche la création d’une nouvelle école de commando qui formera certains soldats les plus qualifiés de l’armée, y compris des membres des unités Egoz, Maglan et Rimon, selon l’armée.

Le centre d’entraînement sera l’aboutissement d’un plan initié en 2015, lorsqu’une nouvelle brigade de commandos avait été créée pour rassembler des unités de forces spéciales.

Un officier du grade de brigadier général a été nommé à la tête du projet de création de l’école commando au cours de l’année à venir. Il n’a pas été nommé dans le communiqué de Tsahal pour des raisons de sécurité.

Les recrues des unités d’élite continueront leur entraînement de base initial et leur formation d’infanterie avancée dans leurs bases d’entraînement régulières, puis continueront dans la nouvelle école, qui sera opérationnelle en 2019, indique le communiqué.

La brigade commando, officiellement connue sous le nom de brigade Oz, a été lancée sous le commandement du colonel David Zini, un vétéran de la célèbre unité des forces spéciales Sayeret Matkal, et fait partie de la 98e Division du commandement central.

En combinant certaines des unités les plus spécialisées de l’armée – Egoz, Rimon, Maglan et Duvdevan – qui sont actuellement dispersées dans toute l’armée, Eizenkot a prévu de supprimer les doublons et de renforcer les unités individuelles, dont les services seront bientôt nécessaires, a déclaré le chef du personnel en 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...