Le blogueur, prof et militant Etienne Chouard accusé de négationnisme
Rechercher

Le blogueur, prof et militant Etienne Chouard accusé de négationnisme

Etienne Chouard a affirmé ne "rien y connaitre" au sujet des chambres à gaz et ne pas pouvoir se prononcer sur leur existence car il n’a "jamais rien lu là-dessus"

Le blogueur, prof et militant Etienne Chouard dans les studios du Média. (Crédit photo : capture d’écran Le Média)
Le blogueur, prof et militant Etienne Chouard dans les studios du Média. (Crédit photo : capture d’écran Le Média)

Etienne Chouard, professeur, militant et blogueur influent, notamment au sein du mouvement des gilets jaunes, était ce lundi 10 juin l’invité de l’émission « Cartes sur tables » de la chaîne Le Média.

Dans cette vidéo, interviewé par le journaliste Denis Robert, il est accusé d’être resté flou concernant l’existence des chambres à gaz.

Alors qu’Etienne Chouard explique que, selon lui, le racisme, l’antisémitisme et le négationnisme constituent des « opinions », Denis Robert creuse la question : « On est régi par la loi Gayssot, donc un raciste ou un négationniste ne peut pas expliquer pourquoi il l’est », explique-t-il. « On peut discuter de cette loi, dire qu’on n’est pas d’accord, mais… Je te pose la question autrement : est-ce que tu as un doute personnel sur l’existence des chambres à gaz ? »

Ce à quoi Etienne Chouard, agacé, répond : « Mais qu’est-ce que c’est que cette question-là… Ce n’est pas mon sujet, j’y connais rien, moi. »

« Tu ne peux pas répondre “J’y connais rien” ! », rétorque Denis Robert.

« Bien sûr que si ! Alors je vais te dire ‘Je n’ai aucun doute’’. Juste, je n’y connais rien. Je dis que je n’ai aucun doute, sinon je suis un criminel de la pensée. Il y a un truc déconnant, là. On demande aux gens d’être sûrs, d’avoir une certitude, sur un sujet qu’ils ne connaissent pas. »

« Ce n’est pas que tu es un criminel, c’est qu’à ton niveau de popularité, avec ce que tu fais, les procès en sorcellerie qu’on te fait, je trouve dingue que tu dises que tu ne sais pas et que tu n’as pas pris le temps de te renseigner depuis sur le sujet », poursuit Denis Robert.

« Sur les chambres à gaz ? Ce n’est absolument pas mon sujet, je n’ai pas pris le temps du tout », reprend Etienne Chouard.

« Le confusionnisme c’est ça, c’est ce qu’on te reproche. A un moment donné, sur ces questions-là, il faut que tu sois d’une grande intransigeance et d’une grande clarté », réagit Denis Robert.

« Que je dise quoi ? Que je dise ’’les chambres à gaz ont existé’’, de manière tranchée, non ambiguë ? » répond Etienne Chouard. « Je peux le dire si vous voulez, mais rendez-vous compte du truc. Je n’ai jamais rien lu là-dessus. »

Mathias Enthoven, lui-aussi journaliste pour Le Média et qui participe également à l’interview, répond : « Je n’ai pas besoin d’avoir lu des ouvrages scientifiques pour dire que la Terre est ronde. Je n’ai pas besoin d’avoir lu cinquante ouvrages pour affirmer que les chambres à gaz existaient. Là-dessus, je trouve que vous n’êtes pas clair. »

« Bon bah, les chambres à gaz existaient. Mais bon, enfin… », conclut Etienne Chouard.

Denis Robert précise ensuite son idée derrière l’interview : « Ce qui m’avait donné envie de faire cette émission, c’était de voir la violence des attaques dont tu étais l’objet. Ce qu’on te reproche, c’est le négationnisme, de donner la parole aux négationnistes – il y a cette vidéo où [Paul-Eric] Blanrue te parle de [Robert] Faurisson – donc la question des chambres à gaz se pose. Tu es tellement attaqué là-dessus que je me dis qu’à un moment donné, Etienne Chouard va prendre un bouquin, lire La Destruction des Juifs d’Europe de Raul Hilberg par exemple. Cette violence qu’il y a contre toi naît de ce type de réponses que tu nous fais. »

Connu pour avoir popularisé l’idée d’un « référendum d’initiative citoyenne », l’homme a à plusieurs reprises fait l’objet de polémiques – notamment en 2014, quand il avait défini Alain Soral, qui a depuis été condamné pour négationnisme, comme « résistant », avant de s’en expliquer longuement. Ou encore quand il s’était défini comme « complotiste », méfiant envers les « complots des puissants », au micro de France Inter.

Plus récemment, il a provoqué la polémique au micro de Sud Radio – il y tient une émission hebdomadaire d’une heure –, où il a affirmé son refus de la pénalisation de l’antisémitisme. « Vous trouvez que la liberté de ne pas aimer une religion est très importante », a-t-il expliqué. « Mais quand BHL me traite d’antisémite – même si j’étais antisémite, ce qui n’est évidemment pas le cas… Mais même si j’étais antisémite, je devrais avoir le droit d’être antisémite. De la même manière que je devrais avoir le droit d’être islamophobe, ou christianophobe. »

La vidéo du Média a suscité de nombreuses réactions. Notamment celle de Elise Fajgeles, ancienne députée LREM et ancienne présidente du groupe d’amitié France-Israël à l’Assemblée nationale.

« Insupportable négationnisme d’Etienne Chouard, a-t-elle réagi sur Twitter. Insupportable injure aux 6 millions de victimes de la Shoah. À vomir. Le négationnisme est un délit. Cet homme doit être condamné. »

L’organisation altermondialiste Attac, reprenant la vidéo, a elle indiqué : « Voici notamment pourquoi Etienne Chouard ne fait pas partie des personnes fréquentables pour nous. »

L’homme a en revanche obtenu le soutien d’Alain Soral : « Quand deux flics de la pensée s’acharnent sur un honnête homme qui refuse de se soumettre, exactement comme dans tous les régimes totalitaires… », a écrit l’essayiste d’extrême droite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...