Le cabinet devrait approuver l’accord sur le gaz naturel
Rechercher

Le cabinet devrait approuver l’accord sur le gaz naturel

L’accord conclu la semaine dernière entre le gouvernement et le consortium Etats-Unis-Israël renflouera les coffres de centaines de milliards de shekels, selon Netanyahu

Réunion du cabinet israélien (Crédit photo: Alex Kolomoisky/POOL)
Réunion du cabinet israélien (Crédit photo: Alex Kolomoisky/POOL)

Le gouvernement israélien devrait dimanche donner son feu vert à l’accord controversé sur le gaz qui devrait rapporter des centaines de milliards de shekels en exploitation de champs offshore, selon ses partisans, mais dépouillera la population israélienne, selon ses détracteurs.

Si le cabinet approuve l’accord entre l’Etat et le consortium d’énergie incluant Noble Energy, basé aux États-Unis et Delek, compagnie israélienne, il sera ensuite soumis à la Knesset, où son passage risque d’être difficile.

Jeudi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a informé de l’accord dans une déclaration télévisée, disant qu’il était confiant dans le vote positif du cabinet.

« L’accord apportera des centaines de milliards de shekels aux citoyens israéliens dans les années à venir », a déclaré Netanyahu.

Noble et Delek produisent du gaz à partir du champ de Tamar au large de la côte israélienne depuis 2013. Ils font également équipe pour exploiter le champ Leviathan au large des côtes, considéré comme le plus grand champ de toute la Méditerranée, jusqu’à 2019.

Les critiques de l’accord craignent qu’il favorise les entreprises concernées.

Aryeh Deri, ministre de l’Economie, n’a pas encore annoncé son vote, déclarant simplement aux journalistes qu’il l’ « étudiait. »

Deri et un certain nombre d’autres législateurs de la coalition ont crié au scandale sur une tentative séparée de Netanyahu de promouvoir un accord sur le gaz plus tôt dans l’année. Le Premier ministre a dû annuler le vote à la dernière minute.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...