Le chien Rambo, blessé lors d’un raid, accueilli par Rivlin
Rechercher

Le chien Rambo, blessé lors d’un raid, accueilli par Rivlin

Le président a rendu hommage aux officiers, aux soldats et à un chien grièvement blessé qui avaient traqué le tireur de Barkan, Ashraf Naalowa, au début du mois

Le président Reuven Rivlin, à gauche, et son épouse Nechama Rivlin saluent le chien policier Rambo et les officiers qui ont traqué le terroriste de la zone industrielle de Barkan,  Ashraf Na'alowa, à la résidence du président à Jérusalem, le 25 décembre 2018 (Autorisation/Tomer Reichman)
Le président Reuven Rivlin, à gauche, et son épouse Nechama Rivlin saluent le chien policier Rambo et les officiers qui ont traqué le terroriste de la zone industrielle de Barkan, Ashraf Na'alowa, à la résidence du président à Jérusalem, le 25 décembre 2018 (Autorisation/Tomer Reichman)

Le chien Rambo a été accueilli mardi par le président israélien qui lui a rendu hommage pour le rôle qu’il a tenu récemment dans la capture d’un terroriste palestinien.

Rambo, un bâtard berger-belge de cinq ans, a été blessé durant une opération survenue au début du mois aux côtés d’une unité anti-terroriste visant à capturer le Palestinien qui était soupçonné d’avoir tué deux de ses collègues israéliens dans une usine de la zone industrielle de Barkan, en Cisjordanie.

Rambo a reçu une balle dans le cou et il a été blessé sur l’ensemble du corps par des éclats d’obus au cours de l’opération de capture d’Ashraf Naalowa, 23 ans, dans le camp de réfugiés d’Askar, dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie. Il avait reçu une balle alors qu’il se trouvait dans le bâtiment dans lequel, selon les autorités, Naalowa avait trouvé refuge, après que ce dernier a échappé à la police et aux forces de sécurité pendant deux mois.

Naalowa a été tué aux premières heures dans la matinée du 13 décembre. Il a ouvert le feu sur des agents israéliens de la sécurité venus l’arrêter, a fait savoir l’armée. Les troupes ont tiré en riposte, le tuant.

Ashraf Walid Suleiman Naalowa, un Palestinien soupçonné d’avoir perpétré un attentat terroriste meurtrier le 7 octobre 2018 dans la zone industrielle de Barkan au nord de la Cisjordanie. (Crédit : autorisation)

L’animal, qui était accompagné lors de cette rencontre avec Rivlin par son maître-chien, le sergent-major A., avait déjà été blessé à l’âge de deux ans, et avait eu un rétablissement d’un an avant de retourner au sein de son unité connue sous le nom de Yamam, acronyme en hébreu de l’unité spéciale de la police.

Le président a remercié les soldats, les officiers et Rambo pour leur contribution à la sécurité d’Israël.

« Des soldats remarquables sont invités à la résidence du président. De temps en temps, c’est un réel plaisir de rencontrer aussi des chiens exceptionnels. Prenez soin de vous. Vous effectuez un travail vital et nous vous remercions tous pour cela », a dit Rivlin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...