Le chômage en dessous de 10 % ; Katz s’oppose à la baisse des indemnités
Rechercher

Le chômage en dessous de 10 % ; Katz s’oppose à la baisse des indemnités

Le ministre des Finances a demandé au directeur de l'Institut national d'assurance de ne pas réduire les allocations chômage malgré les dispositions de la loi de juillet 2020

Une affiche de campagne du Likud vandalisée montrant le visage de Benjamin Netanyahu recouvert de " 1 000 000 de chômeurs " à Tel Aviv, le 21 mars 2021. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Une affiche de campagne du Likud vandalisée montrant le visage de Benjamin Netanyahu recouvert de " 1 000 000 de chômeurs " à Tel Aviv, le 21 mars 2021. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Le taux de chômage en Israël est tombé à 9,5 % en mars, contre 14 % en février, a annoncé mercredi le Bureau central des statistiques, alors que le pays continue de se relever de la pandémie de coronavirus après une vaccination généralisée.

Selon le plan d’aide économique 2020 du gouvernement adopté en juillet dernier, dès que le taux de chômage d’Israël serait passé sous la barre des 10 %, les allocations chômage seront réduites à 90 %. Cette réduction devrait entrer en vigueur dans un mois, le 21 mai.

Toutefois, le ministre des Finances, Israël Katz, a déclaré mercredi qu’il avait demandé à Meir Spiegler, directeur général de l’Institut national d’assurance, de ne pas réduire les allocations de chômage avant le 12 juin.

Techniquement, cette requête impose à Spiegler de violer la loi. Afin d’empêcher la réduction, les législateurs doivent modifier la législation primaire qui sous-tend le train de mesures.

Le ministre des Finances Israel Katz lors d’une conférence de presse au ministère des Finances à Jérusalem, le 1er juillet 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

La loi stipule qu’une petite réduction initiale sera appliquée aux indemnités du mois de mai, qui sont versées le 1er juin. La réduction totale de 10 % s’appliquera aux prestations du mois de juin, versées le 1er juillet, lorsque la prolongation prendra fin, selon la Douzième chaîne.

Plus tôt dans la journée de mercredi, Katz avait exprimé son enthousiasme quant à la baisse du chômage et déclaré que ce chiffre avait été « rendu possible par les vaccins et le vaste filet de sécurité économique que nous avons mis en place pour les indépendants, les propriétaires d’entreprises et les chômeurs à cause de la COVID-19, qui leur a donné l’infrastructure économique nécessaire pour traverser la crise et les ressources pour reprendre l’activité lorsque l’économie rouvrira. »

En ce qui concerne la réduction des allocations, Katz a déclaré qu’il menait des discussions avec les responsables des Finances « pour ajuster et formuler la politique de l’emploi pour l’après juin. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu assiste à la cérémonie du Prix Israël à Jérusalem, avant le 73e Yom HaAtsmaout d’Israël, le 11 avril 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a réagi à la baisse du chômage dans un communiqué mercredi : « De 25 % de chômage au plus fort de la crise, nous avons réussi à atteindre l’objectif de moins de 10 %, et il va continuer à baisser. »

« Cela se produit grâce aux millions de vaccins que nous avons apportés en Israël et qui ont permis l’ouverture de l’économie israélienne et son bond en avant, et le retour à la vie », a conclu le Premier ministre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...