Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Le Congo dément discuter avec Israël d’un accueil de milliers de réfugiés de Gaza

Le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, fait echo à un responsable israélien qui a précédemment démenti l’information relayée par Zman Yisrael mercredi

Illustration : Des Palestiniens passant du côté égyptien de la frontière avec la bande de Gaza à Rafah, le 1er novembre 2023. (Crédit : Hatem Ali/AP Photo)
Illustration : Des Palestiniens passant du côté égyptien de la frontière avec la bande de Gaza à Rafah, le 1er novembre 2023. (Crédit : Hatem Ali/AP Photo)

La République démocratique du Congo a démenti vendredi un article publié en début de semaine par Zman Yisrael, le site en hébreu du Times of Israel, selon lequel Israël est « en pourparlers avec le Congo et d’autres pays » au sujet de la possibilité de déplacer des milliers de Gazaouis hors de Gaza.

Il n’y a « jamais eu aucune forme de négociation, de discussion ou d’initiative » entre Kinshasa et Israël au sujet de l’accueil de migrants palestiniens sur le sol congolais, a affirmé le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, dans un communiqué.

Un haut responsable israélien informant les journalistes sous couvert d’anonymat a également démenti mercredi l’article du Zman Yisrael.

« À mon avis, il s’agit d’une illusion sans fondement. Aucun pays n’intégrera 2 millions de personnes, ni 1 million, ni 100 000, ni 5 000 », a-t-il souligné.

« Je ne sais pas d’où vient cette idée. »

« Cela pourrait être entre le Congo et les Gazaouis, mais Israël ne mène aucune discussion avec aucun pays sur cette question », a poursuivi le fonctionnaire.

« Je ne veux pas dire que c’est faux, mais cela ne peut pas passer par nous puisque nous n’avons rien à voir avec cette question. [Les Congolais] peuvent parler aux habitants de Gaza et leur demander de s’installer au Congo. »

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, à gauche, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, à New York, le 21 septembre 2023. (Crédit : Avi Ohayon/GPO)

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich et le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir ont récemment appelé à « l’émigration volontaire » des Palestiniens en dehors de la bande, suscitant une large condamnation – internationale, entre autres.

« Admettons que Smotrich le veuille, que pourrait-il faire ? Nous ne prenons pas part à ça. Nous ne sommes pas en mesure d’amener des gens d’ici au Congo (…). Nous ne sommes pas au courant », a affirmé le fonctionnaire en évoquant le ministre des Finances.

Zman Yisrael a rapporté que la coalition du Premier ministre Benjamin Netanyahu menait des pourparlers confidentiels avec le Congo, en plus d’autres pays, en vue d’accueillir des milliers d’immigrants en provenance de Gaza.

« Le Congo sera désireux d’accueillir des migrants et nous sommes en pourparlers avec d’autres », a déclaré une source haut placée au sein du cabinet de sécurité.

Les gouvernements du Rwanda et du Tchad ont publié des démentis similaires à celui du Congo.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.