Rechercher

Le corps d’un ex-coach israélien de football restitué dans un échange de prisonniers

La Russie a rendu la dépouille de Dmytro Fialka, qui avait quitté Beer Sheva pour l’Ukraine en 2015 et qui a été tué au combat par l’armée russe en septembre

Illustration : Une personne nettoie les débris d’un magasin d’automobiles détruit après une attaque russe à Zaporizhzhia, en Ukraine, le 11 octobre 2022. (Crédit : Leo Correa/AP)
Illustration : Une personne nettoie les débris d’un magasin d’automobiles détruit après une attaque russe à Zaporizhzhia, en Ukraine, le 11 octobre 2022. (Crédit : Leo Correa/AP)

La présidence ukrainienne a déclaré mardi que 32 de ses soldats avaient été libérés et que le corps d’un citoyen israélien lui avait été remis à l’occasion du dernier échange de prisonniers réalisé avec la Russie.

« Un nouvel échange de prisonniers a eu lieu aujourd’hui. Nous avons obtenu la libération de 32 de nos soldats et la restitution de la dépouille du citoyen israélien Dmytro Fialka », a écrit Andriy Yermak, chef du cabinet du président, sur Telegram.

Fialka, âgé de 39 ans, a été abattu par l’armée russe en septembre dernier. Le lieu de sa mort était resté indéterminé jusqu’à présent.

Fialka avait quitté Israël pour s’installer en Ukraine en 2015 afin de prendre soin de sa grand-mère malade, laissant à Beer Sheva sa mère et son frère.

Il avait par la suite choisi de rester en Ukraine, où il avait rencontré celle qui allait devenir sa femme, avait expliqué son ami Igor Yarkayev au site d’information Ynet, au mois de septembre.

En Israël, Fialka avait entraîné le club de football des jeunes du Maccabi Beer Sheva. À Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, il avait continué ses activités de coach sportif.

« Il entraînait plusieurs clubs de Lviv et il suivait un cursus à Donetsk pour obtenir la licence d’entraîneur de l’UEFA. Juste avant la fin de ce cursus, la guerre a éclaté », s’était rappelé Yarkayev.

Fialka s’était alors engagé dans l’armée ukrainienne.

Yarkayev avait indiqué à Ynet s’être entretenu pour la dernière fois avec son ami en août, alors que ce dernier suivait sa formation militaire de base.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...