Le FMI débloque quelque 2 milliards de dollars pour l’Egypte
Rechercher

Le FMI débloque quelque 2 milliards de dollars pour l’Egypte

Ce prêt a été accordé à l'issue d'un examen de son programme de réformes, le pays ayant fait "des progrès substantiels pour parvenir à une stabilisation macroéconomique"

Christine Lagarde, présidente du FMI, au forum économique mondial à Davos en Suisse, le 25 janvier 2013 (Crédit : World Economic Forum from Cologny, Switzerland/CC-SA 2.0)
Christine Lagarde, présidente du FMI, au forum économique mondial à Davos en Suisse, le 25 janvier 2013 (Crédit : World Economic Forum from Cologny, Switzerland/CC-SA 2.0)

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé lundi le déblocage d’une nouvelle tranche de prêt de quelque deux milliards de dollars en faveur de l’Egypte, à l’issue d’un nouvel examen de son programme de réformes économiques.

Au total, l’institution a procédé au paiement d’environ 10 milliards de dollars depuis novembre 2016, lorsque les autorités égyptiennes avaient obtenu un plan de soutien de 12 milliards de dollars de la part de l’institution de Washington, a précisé un communiqué du FMI.

Le 25 janvier, la directrice générale du FMI Christine Lagarde avait indiqué qu’elle recommanderait au comité exécutif d’approuver cette nouvelle tranche de prêt, qui était en suspens depuis l’automne.

Elle avait alors souligné que le pays avait fait depuis 2016 « des progrès substantiels pour parvenir à une stabilisation macroéconomique », citant le taux de croissance le plus élevé de la région, la baisse du déficit budgétaire ou encore une inflation qui devrait être conforme aux objectifs de la Banque centrale d’ici la fin 2019.

Le taux de chômage est en outre tombé à environ 10 %, « le taux le plus bas depuis 2011 » et les mesures de protection sociale ont été étendues, avait argué la dirigeante.

Le FMI avait déjà estimé fin octobre que l’Egypte avait réalisé d’importants progrès économiques à l’issue d’une mission d’experts sur place. Mais l’octroi de cette nouvelle tranche de prêt avait tardé pour une raison qui n’a pas été précisée par le FMI.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...