Le gourou du solaire israélien promet plus de centrales électriques en Afrique
Rechercher

Le gourou du solaire israélien promet plus de centrales électriques en Afrique

Yosef Abramowitz d'Energiya Global vise à fournir à 50 millions de personnes de l'énergie renouvelable d'ici 2025

Vue aérienne du champ solaire de 40 mégawatts récemment construit au kibboutz Ketura, qui fournit le tiers de l'électricité pour la ville d'Eilat pendant les heures du jour (Photo: Autorisation / Gigawatt Global)
Vue aérienne du champ solaire de 40 mégawatts récemment construit au kibboutz Ketura, qui fournit le tiers de l'électricité pour la ville d'Eilat pendant les heures du jour (Photo: Autorisation / Gigawatt Global)

Le pionnier de l’énergie solaire en Israël, Yosef Abramowitz, va lancer la première centrale d’énergie solaire d’Energiya Global Capital aux États-Unis, et vise à ouvrir 10 autres centrales à l’étranger au cours des trois prochaines années.

Le champ solaire de 22.5MW, qui a coûté 30 millions de dollars, du comté de Glynn, dans l’Etat de la Géorgie, sera inauguré vendredi et va commencer à fournir de l’électricité peu après, a indiqué Abramowitz.

Cette centrale est la deuxième incursion en dehors d’Israël pour Abramowitz, qui travaille pour promouvoir l’utilisation de l’énergie solaire en Israël et dans le monde. Son champ solaire de 23,7 millions de dollars au Rwanda, en Afrique, mis en place avec ses partenaires, fournit de l’électricité plus à plus 100 000 personnes depuis plus d’un an, a-t-il révélé.

« Pour les trois prochaines années, nous avons un pipeline de 10 autres projets, principalement en Afrique et au sud-est des États-Unis », a déclaré Abramowitz dans le cadre d’une interview téléphonique. L’Ethiopie, le Soudan du Sud et le Burundi sont quelques-uns des Etats africains dans lesquels de nouvelles centrales devraient ouvrir.

Yosef Abramowitz devant le pipeline Trans-Israel qui a explosé début décembre 2014 à Arava (Crédit : autorisation)
Yosef Abramowitz devant le pipeline Trans-Israel qui a explosé début décembre 2014 à Arava (Crédit : autorisation)

Abramowitz a créé Energiya Global en 2010 dans le but de mettre en place des centrales d’énergie renouvelable dans le monde entier, dans le but de fournir 50 millions de personnes avec de l’énergie renouvelable d’ici 2025.

« C’est un projet totalement ambitieux, mais tout à fait faisable », a-t-il estimé. « Il faut du temps pour créer un marché solaire et les premiers champs sont les plus difficiles. Il faut moins de temps pour ceux qui suivent ».

Avec ses partenaires, David Rosenblatt et Ed Hofland, Abramowitz a établi le plus grand champ solaire grâce à sa compagnie Arava Power Company en Israël pour produire de l’électricité dans le kibboutz Ketura, et a été le premier à signer un accord avec le gouvernement israélien pour la production commerciale de l’électricité solaire.

Abramowitz estime qu’avec les encouragements du gouvernement, Israël pourrait être complètement alimenté par de l’électricité renouvelable pendant la journée.

« La région de l’Arava – une vallée orientale entre la mer Morte et Eilat – est déjà à 65 % alimentée par le soleil pendant la journée, et sera à 100 % alimentée par le soleil d’ici 2020 », a-t-il indiqué.

« Malheureusement, le reste d’Israël est juste alimenté avec un faible 2,6 % en énergie renouvelable. Nous pourrions porter cela à 100 % dans les cinq ans si le gouvernement supprimait les quotas et les obstacles bureaucratiques qui sont en place aujourd’hui ».

Abramowitz devrait obtenir le prix de l’environnement Green Globe de l’organisation de l’environnement, qui rassemble les associations environnementales d’Israël, Life and Environment à la Knesset la semaine prochaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...