Le grand-père du survivant de Duma l’emmène au domicile d’un terroriste du Hamas
Rechercher

Le grand-père du survivant de Duma l’emmène au domicile d’un terroriste du Hamas

L’enfant de six ans prend part à une “visite de solidarité » à la maison détruite de Mohammed al-Kharoub, responsable du meurtre de trois personnes l’an dernier

Hussein Dawabsha avec un journaliste de NRG, le 3 janvier 2016. (Crédit : capture d'écran)
Hussein Dawabsha avec un journaliste de NRG, le 3 janvier 2016. (Crédit : capture d'écran)

Ahmed Dawabsha est un jeune palestinien de six ans, gravement blessé par une attaque terroriste juive l’an dernier, qui a coûté la vie à ses parents et à son petit frère. Ce samedi, il a été emmené visiter la maison d’un terroriste du Hamas qui avait fusillé trois personnes dans une attaque armée en Cisjordanie en novembre dernier.

Ahmed a été emmené par son grand-père, Hussein Dawabsha, dans la région de Hebron dans la maison démolie de Mohammed Abdel Basset al-Kharoub, pour témoigner de sa solidarité avec le tireur du Hamas, selon la version en hébreu du site Ynet.

Les deux furent rejoints au domicile de la famille Kharoub à Dir Smat par Mohammed al-Qiq, un ancien prisonnier palestinien, qui avait protesté à son incarcération par Israël en menant une grève de la faim sans précédent, d’une durée de 94 jours.

En novembre dernier, al-Kharoub avait ouvert le feu avec un pistolet mitrailleur Uzi, sur une route près d’Alon Shvut, une implantation en Cisjordanie. Son geste coûta la vie à trois personnes et en blessa cinq autres.

Parmi les victimes, on recense le jeune juif américain Ezra Schwartz, 18 ans, Yaakov Don, un résident d’Alon Shvut, et un Palestinien, Shadi Arafa, de 24 ans. Al Kharoub a été capturé lors de l’attaque.

En février, la maison de famille d’Al-Kharoub, à Dir Smat, a été démolie, conformément à la pratique controversée d’Israël, comme moyen de dissuasion contre les attaques terroristes.

La visite de samedi fait suite à sa sortie de l’hôpital pour enfants du Centre Médical Sheba (aussi appelé hôpital Tal Hashomer) à Ramat Gan, où il fut traité pour les blessures causées par l’incendie du 31 juillet 215 de sa maison dans le village de Duma.

Le jeune frère d’Ahmed, Ali Saad Dawabsha, âgé de 18 mois, tué dans l’attaque et ses parents, Riham et Saad, ont succombé à leurs blessures causées par l’attaque à la bombe incendiaire.

Ahmed, qui a subi des blessures au deuxième et troisième degré sur 60 % de son corps a subi dix opérations chirurgicales, notamment des greffes de peau durant son séjour à Tal Hashomer, qui a duré un an.

Depuis, Ahmed est retourné plusieurs fois à l’hôpital pour poursuivre les traitements.

En janvier, un jeune israélien de 21 ans, Amiram Ben-Ouliel, et un mineur de 16 ans, dont l’identité n’est pas connue, ont été inculpés pour avoir commis l’attaque terroriste de Duma. Ben-Ouliel fut inculpé pour meurtre. Le mineur, qui n’aurait pas participé directement à l’attaque, fut accusé de complicité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...