Le grand-rabbinat israélien publie une liste de directives en amont de Pessah
Rechercher

Le grand-rabbinat israélien publie une liste de directives en amont de Pessah

Benjamin Netanyahu a également indiqué lundi soir lors d'une allocution télévisée que les familles israéliennes ne devaient pas se réunir pour célébrer la fête de Pessah

Une table traditionnelle de Seder de Pessah. (Crédit : Flash90)
Une table traditionnelle de Seder de Pessah. (Crédit : Flash90)

Le Grand-rabbinat a publié mardi une liste de directives religieuses à l’approche de la fête de Pessah, dans le contexte de la pandémie, assouplissant certaines obligations tout en s’opposant à l’utilisation de plateformes de vidéoconférences pendant la fête.

« La solitude est douloureuse et nous devons trouver une solution, peut-être avec un échange vidéo avant le début de la fête, mais sans transgresser la fête, chose qui n’est permise que dans des cas de pikouah nefesh [quand des vies sont en danger] », stipule le document.

Les autorités rabbiniques ont déclaré que la combustion du hametz – le levain – n’est pas nécessaire cette année, affirmant qu’il suffira de jeter les aliments à la poubelle et de les asperger de détergent ou de le jeter aux toilettes.

Ils ont ajouté que la nouvelle vaisselle pouvait être utilisée sans immersion rituelle, si elles sont « vendues » ou « offertes à un non-Juif et empruntées pour Pessah, et devront être immergées ultérieurement sans bénédiction ».

A LIRE : 14 rabbins orthodoxes séfarades autorisent la vidéoconférence pour Pessah

Le rabbinat a indiqué que l’on pouvait cashériser sa vaisselle dans des fours (précisant que cette souplesse n’était valable que cette année). Les ustensiles sans bois, caoutchouc ni plastiques doivent être placés dans un four propre (qui n’a pas besoin d’être casher pour Pessah) et chauffés aux maximum pendant 20 minutes.

Le rabbinat a également dispensé de vendre le hametz gamour aux non-Juifs, pour ceux qui ont l’habitude de le faire. Le hametz peut-être vendu en ligne sur le site du rabbinat, et les établissements comme les écoles, qui ne peuvent pas être inspectés en raison ses restrictions, doivent effectuer une vente avant mardi prochain.

Les autorités rabbiniques ont souligné qu’il n’y aura aucune prière publique, que les mikvaot pour femmes resteront ouverts et que les lois de deuil doivent être observées.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a également indiqué lundi soir lors d’une allocution télévisée que les familles israéliennes ne devaient pas se réunir pour célébrer la fête de Pessah.

A LIRE : Pessah se fera uniquement en présence des membres qui vivent sous le même toit

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...